Aperçu des ajouts récents

Affichette : ombre d'une foule devant la photo de l'Assemblée nationale du Québec, tenant de bannières « Non 61 »..   Le 15 septembre 2020 à Québec, pour la rentrée parlementaire, nous organisons devant l'Assemblée Nationale une manifestation pacifique et familiale afin de manifester notre désaccord par-rapport à la loi 61 qui doit être adoptée sous bâillon. 

   L'application de la loi 61 serait un désastre tant au niveau démocratique et environnemental qu'économique.  Nous nous devons de réagir rapidement et fortement afin de protéger notre environnement et notre démocratie. 

   Si elle était adoptée telle qu'elle a été présentée, les contrats publics pourront êtres octroyés sans appel d'offre.  Après la Commission Charbonneau qui a durée quatre années et qui a nécessitée 261 journées d'audience et qui a coûtée très cher, ce serait un brutal retour en arrière. 

   La loi 61 comporte aussi l'article 51 décrétant l'immunité judiciaire au gouvernement, ministres et organismes publics.  On va se le dire, personne ne mérite ou n'a besoin d'une immunité judiciaire dans notre système démocratique.  Nous avons élu le gouvernement afin de nous représenter, mais ce qu'ils veulent est un chèque en blanc.  Le gouvernement et nos élus doivent rester imputables de leurs actions et décisions.

   Aussi, selon l'article 36, la CAQ veut se donner le pouvoir de modifier n'importe quelle loi ou règlement par décret, ce qui leur permettrait de s'accorder un pouvoir illimité et ainsi de faire fi de la démocratie.

 Annulé pour des raisons techniques sanitaires (COVID19). Une autre date et formule vont peut-être survenir.

Affichette sur fond blanc : ombre verte lime d'un homme debout, tenant un bras levé bien haut. Ballon de soccer. Dans le titre, le mot anti est écrit en rouge vif.   La résistance organisée contre la brutalité raciste de la police aux États-Unis, au Canada et dans le monde incite des collectifs, partout, à la solidarité.  Les violences meurtrières sont le sommet frappant de la souffrance causée par le racisme.  Cependant, le racisme repose sur une somme plus grande encore de pratiques quotidiennes et systémiques.  Les résistances doivent être aussi variées et créatives que les oppressions du système auquel elles s'opposent.  C'est pourquoi nous proposons de prolonger et de célébrer la lutte par un tournoi de soccer. 

   Nous affirmons que le racisme n'est pas une question d'ignorance, mais de pouvoir.   C'est la prédominance de certains au détriment des autres. Sur le terrain, cette dynamique s'atténue pour laisser parler les pieds.  Le jeu offre un espace de liberté dans lequel les inégalités sociales sont confrontées à la cohésion des équipes et l'expression des individus.  En ce qui concerne l'ignorance, il est vrai qu'une méconnaissance des réalités inégales peut alimenter le racisme.  Il existe aussi une ignorance des avantagé·e·s quant à leurs privilèges.  Encore une fois, le jeu est une occasion de partager qui nous sommes et ce que nous pouvons atteindre collectivement. Notre partage est une arme autant contre l'oppression que ce qui l'alimente.

logo : le mot SLAM en gros et poésie. Lettrage large, ondulé et arrondi, avec une texte métallique grise.

   Une partie de plaisir où les mots, la voix, la bouche et le rythme nous réservent des surprises.  Les slameurs/slameuses se démèneront pour gagner la faveur du public dans une compétition amicale.  La personne n'a que trois minutes pour convaincre un jury choisi au hasard dans l'assistance.  Elles ne peuvent utiliser que le pouvoir de leurs mots et la qualité de leur prestation (sans accessoire, ni instrument de musique) »»»

Tout compte fait, au Slam de poésie, ce sont toujours les spectateurs qui gagnent !

Demi-finales et finales de la Capitale-Nationale les 11, 18 et 25 août 2020 !

Photo qui accompagne l'annonce : quelques petites « toasts » sur une assiette bleue ; petit plat avec des légumes et tofu grillé ; et autres aliments hors focus.   Qu’est-ce qu’une alimentation holistique ?

   Considérer l’alimentation dans une approche holistique, cela signifie de réfléchir à la question agroalimentaire dans sa globalité.  L’alimentation devient ainsi pensée à partir des points de vue de la santé humaine, de l’écologie, des enjeux agricoles, des habitudes culturelles et des problématiques sociales. 

  • Série de formation: 25 heures (10 cours)
  • Les mardis de 18 h 30 à 21 h du 8 septembre au 10 novembre 2020.
  • * Coût : entre 95 $ et 230 $ selon diverses modalités. Voir la page officielle »»»
  • Veuillez prendre note que les soirées de démonstration culinaire seront uniquement dédiées à la diète végétalienne axée sur l’alimentation vivante. 

   Cette série de formation vise à fournir aux participant.es des outils pour faire de meilleurs choix alimentaires pour leur santé et l’environnement. Cela, peu importe le régime alimentaire choisi (carné, végétarien ou végétalien).

Affichette : photo floue de plusieurs légumes sur une assiette, sur fond d'herbes.     Le mois d’août nous annonce que la fin de l’été approche pour laisser place à la magnifique saison de l’automne.  On pourrait croire que cela signifie la fin du jardinage, alors qu’il y a encore tant à faire durant l’automne.  C’est ce que la formation Jardinage d’automne et conservation des récoltes souhaite traiter. 

   Au cours de cette formation, le formateur revisitera les notions de bases en jardinage écologique en les adaptants aux spécificités de l’automne.  La formation se fera en interaction avec le formateur qui vous offre un contenu vulgarisé et les outils nécessaires afin d’avoir en main les bases du jardinage d’automne.

   Vous souhaitez réduire votre quantité de déchet ?  Ou enfin pouvoir à votre tour dire « Ça, ça va dans le compost ! ».   La formation de Craque-Bitume permet d’acquérir les notions de bases nécessaires au démarrage et l’entretien du compost.  Puisque bien que le compostage domestique soit simple, il y a certains savoirs nécessaires à la réussite d’un bon compost sans désagréments.

Articles ou Communiqués des groupes

Diverses communications actuelles publiées par le Média reseauforum.org.

La dette, elle a bon dos... (Chantal Santerre d'ATTAC)

« Il y a deux manières de conquérir et d'asservir une nation, l'une est par les armes, l'autre par la dette.» Sur fond noir, une peinture de John AdamsBOUH !

Vous avez sûrement déjà entendu parler du compteur de la dette québécoise de l'Institut économique de Montréal (IEDM) et vous avez peut-être déjà eu la curiosité d'aller sur son site pour l'observer (...).

Lorsqu'on s'intéresse à la pensée critique et aux erreurs de raisonnement en particulier, on est souvent à la recherche de bons exemples pour pouvoir les illustrer. Ce compteur à lui seul peut servir à mettre en évidence certains d'entre eux.

Le premier qui vient à l'esprit est l'appel à la peur. Voir défiler ces chiffres à une vitesse folle et toujours à la hausse (...).  Ensuite quand on parvient à quitter des yeux le compteur, on voit juste dessous, le montant de la dette par contribuable. Là encore on s'affole un peu beaucoup. (...)

Finalement, si vous descendez un peu plus bas vous apprenez, ce que le montant de la dette représente, comment ils l'ont calculé et de quelle manière il augmente. (...)

Dans ce billet, Chantal Santerre du mouvement ATTAC Québec
nous présente les faits sur la dette (avec graphiques et comparaisons).

La dette : vérité, mythes et mensonges

Décès de Guy Blouin: des accusations sont déposées contre le policier impliqué

Photo des objets et messages déposés sur la parvis à la mémoire de Guy Blouin et pour dénoncer sa mortLe Comité du 3 septembre vient d'apprendre que des accusations de conduite dangereuse causant la mort, ainsi que de négligence criminelle causant la mort, seront déposées contre Simon Beaulieu, le policier du Service de police de la Ville de Québec impliqué dans le décès de Guy Blouin.  Le 3 septembre 2014, ce citoyen avait été happé mortellement par une auto-patrouille dans le quartier Saint-Roch.  Le comité tient donc à féliciter le Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) pour sa décision, qui va dans le sens d'une plus grande transparence.

Nécessité de faire la lumière sur le décès de Guy Blouin

« Trop souvent, lorsque des policiers blessent ou tuent quelqu'un dans l'exercice de leurs fonctions, les enquêtes de la police sur la police comportent des lacunes qui permettent difficilement d'établir la vérité sur les événements », explique une participante au Comité du 3 septembre.  « Nous sommes donc agréablement surpris d'apprendre que la justice suivra son cours dans le dossier du décès de Guy Blouin, et qu'un procès en bonne et due forme permettra de déterminer si les policiers impliqués dans l'incident sont coupables ou non des accusations qui leurs sont attribuées », poursuit-elle.  De plus, cette décision était nécessaire pour rétablir la confiance de la communauté envers le service de police, qui a été ébranlée par les tristes événements.

Le comité du 3 septembre

Mobilité durable : carte des parcours et des intersections problématiques (Québec & Lévis)

Capture-écran d'une carte Google de Québec et Lévis avec plusieurs marqueurs de lieux.

Le Vélurbaniste vient de lancer une carte des parcours et des intersections problématiques pour les cyclistes et les piétons. Cette carte identifie les obstacles à la mobilité durable dans la grande région de Québec, de même que les solutions proposées pour y remédier.

Vous pouvez consulter la carte sur velurbaniste.com. Vous connaissez d'autres obstacles à la mobilité durable à Québec ou à Lévis ? Vous pouvez ajouter un élément en suivant la marche à suivre sur la page en question.

Poussière rouge - Deux pas de plus dans la bonne direction

Message de L'Initiative citoyenne de vigilance du Port de Québec

Photo du port vue du ciel : on voit des montagnes énormes de « sable » rouges, tantôt gris foncé, ainsi que des silos.Premièrement, vous l'avez probablement vu dans les médias, l'autorisation nous a été accordée par jugement de déposer un deuxième recours collectif contre l'Administration portuaire de Québec et la Compagnie d'arrimage du Québec pour les nuisances subies.  Comme pour la précédente autorisation, il ne s'agit que du début d'un long combat... mais c'est néanmoins un début qui a des airs de grande victoire dans les circonstances.

Nous réitérons l'invitation à vous inscrire au recours collectifs en utilisant ce lien.

Pétition: OUI au maintien de la démocratie scolaire

Sans débat public, sans manifester aucune considération pour les élèves, le ministre de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, M. François Blais, au lieu de défendre le réseau scolaire contre les coupures budgétaires en éducation, a décidé de priver la population d'exercer son contrôle local sur les services offerts aux élèves dans les écoles publiques, en remplaçant les personnes élues au suffrage universel par un conseil d'administration privé. Un glissement qui nuira aux intérêts des élèves.

Affichette : Je signeNOUS DEMANDONS AU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC de maintenir des élus choisis par la population dans le meilleur intérêt des élèves, des parents et des contribuables et de tenir, comme dans d'autres provinces, des élections scolaires et municipales simultanées, pour faciliter la participation citoyenne et diminuer les coûts liés à l'organisation des élections.

Signez la pétition sur www.petitiondemocratie.fcsq.qc.ca


Pétition lancée par la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ).  Réunis en assemblée générale annuelle les 29 et 30 mai 2015, plus de 200 délégués des commissions scolaires membres de la FCSQ ont adopté à l'unanimité une résolution demandant au gouvernement de renoncer à son intention d'abolir la démocratie scolaire et de tenir une large consultation publique sur l'avenir du système d'éducation (source-plus).

Article informatif : C'est la fin pour les élections scolaires, dans Le Devoir, 15 avril 2015.

Profilage politique à Québec: Commission des droits de la personne soumet une première cause au Tribunal

Profilage politique :
la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse soumet une première cause au Tribunal des droits de la personne

(Montréal, le 3 juillet 2015 source/l'original) – La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse a déposé aujourd'hui, devant le Tribunal des droits de la personne, une poursuite contre la Ville de Québec et son service de police au nom de 36 victimes de profilage politique, arrêtées lors d'une manifestation féministe pacifique contre la hausse des frais de scolarité pendant le printemps érable.

Dans sa demande introductive d'instance, la Commission demande au Tribunal de condamner la Ville de Québec à verser à chacune des victimes la somme de 6 000 $ en guise de dommages moraux et punitifs. De plus, afin de prévenir la récurrence de la discrimination et du profilage fondés sur les convictions politiques, elle demande aussi que les dirigeants du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) soient tenus de suivre une formation sur les droits fondamentaux, notamment le droit à la liberté d'expression sans discrimination.

La Commission a fait enquête à la suite du dépôt des plaintes au nom des victimes par la Ligue des droits et libertés (Section de Québec) et conclut que cette marche pacifique, organisée par la CLASSE (Coalition large de l'Association pour une solidarité syndicale étudiante) au mois d'avril 2012 comptait un nombre limité de participants – environ 150 à 200 – de tous âges, sexes et condition sociale qui avaient en commun leur conviction politique quant à l'accessibilité universelle à l'éducation supérieure, affirmée par le port du carré rouge.

Selon la Commission, la Ville de Québec par le biais de son service de police, a porté atteinte de manière discriminatoire aux droits fondamentaux des victimes, à la liberté et l'intégrité de leur personne, la liberté d'opinion, d'expression et de réunion pacifique et à leur dignité sur la base de leurs convictions politiques. L'intervention policière auprès de manifestants pacifiques qui ne présentaient aucun véritable danger pour la sécurité publique ainsi que les méthodes policières utilisées ont eu pour effet de réprimer de façon disproportionnée les droits fondamentaux des victimes.

Droit de manifester à Québec - Une coalition dépose une déclaration appuyée par 3890 personnes

Selon la Coalition, les stratégies d'intervention de la police de Québec visent non pas à sanctionner des actes reprochables – puisqu'il n'y en a pas vraiment – mais plutôt à décourager la mobilisation.

Bannière web : À qui la rue ? manifesteraquebec.org - Sur fond d'une photo d'une jeune femme reçevant une amende d'un policier [en 2012 dans la côte Montmorency menant au quartier historique.].( Québec, vendredi 19 juin 2015 ) – À l'occasion du 3e anniversaire de l'adoption des règlements antimanif par la ville de Québec, une coalition d'organismes* a déposé aujourd'hui à l'Hôtel de Ville de Québec sa déclaration pour le droit de manifester. Cette déclaration appuyée par 3890 personnes et 89 organisations réclame particulièrement le retrait des articles 19.2, 19.4 et 19.5 du Règlement sur la Paix et le bon ordre de la Ville de Québec.** En rappelant que la manifestation est un droit démocratique fondamental, la coalition déplore qu'il soit ainsi remis en cause par la Ville de Québec.

Selon la déclaration pour le droit de manifester déposée à la Ville de Québec, les « nouveaux règlements municipaux restrictifs [...] tendent à transformer l'expression contestataire en acte illicite ».  Ces règlements, qui incluent l'obligation de dévoiler l'itinéraire, imposent des contraintes excessives et inutiles au droit de manifester. « Rappelons que l'objectif de ces modifications règlementaires n'est pas de sanctionner ceux et celles qui [...] commettent des actes de vandalisme ou menacent la sécurité des personnes, mais bien de redéfinir de façon restrictive les règles du jeu en matière de contestation en donnant aux forces de l'ordre la possibilité de sévir de façon discriminatoire contre les individus et certains groupes. De toute évidence, la Ville [...] lance ainsi un message politique clair : manifester à Québec n'est plus un droit, mais un privilège ».

Le Camp pour le droit au logement, échec ou réussite? (média Ricochet)

Photo panoramique : devant d'une manif au soleil, à Montréal, avec des bannières pour le Camp pour le logement et le FRAPRU. Sur la première ligne on voit justement François Saillant.

Dans le média Ricochet, par François Saillant

Depuis des mois, le Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) annonçait l'installation d'un Camp pour le droit au logement au cœur de Montréal. Une campagne avait été menée au préalable, sous le thème Le logement, un droit. Elle comprenait notamment la diffusion de douze capsules vidéo illustrant les diverses facettes des problèmes de logement, de même que les bénéfices du logement social. 

Lire la suite »»

Les OSBL ne sont pas des lobbys - Pétition urgente

Affichette : L'usine d'embouteillage veut développer son marché / Mon association écologiste n'est pas un lobby. Photo d'une goûte d'eau vue de près qui percute une table.La Table des regroupements provinciaux d'organismes communautaires et bénévoles vous invite d'urgence à signer cette pétition en ligne sur le site de l'Assemblée nationale du Québec...

Pétition - Opposition à l'ajout des organismes sans but lucratif, et des appels au public, dans le champ d'application de la Loi sur la transparence et l'éthique en matière de lobbyisme *
- Il y a aussi une version papier document Adobe PDF

Nous, soussignés, demandons au gouvernement du Québec :

  • de ne pas assimiler tous les organismes sans but lucratif à des lobbyistes, ni de considérer l'appel au public comme une activité de lobbyisme ;
  • que la Loi sur la transparence et l'éthique en matière de lobbyisme s'applique
    seulement aux interventions ayant des buts lucratifs ;
  • que l'Assemblée nationale mette en place une consultation générale si un projet de loi est déposé. 

Affichette : La papetière veut des clients / Mon club de lecture n'est pas un lobby. Photo d'un livre ouvert.Affichette : L'industrie pharmaceutique veut vendre ses produits / Mon groupe d'entraide n'est pas un lobby. Un petit pot en plastique déverse une dizaine de pillules blanches.

* Important : assurez-vous de confirmer votre signature par le lien que le site de l'Assemblée nationale vous enverra par courriel, sinon votre signature ne sera pas incluse.

C'est confirmé: le Forum social mondial 2016 sera à Montréal

Logo: en lettres roses un peu difformes. 2016 - Forum social mondialLe Conseil International confirme : le prochain FSM aura bel et bien lieu à Montréal en août 2016
(tonnerre d'applaudissements) 

Réuni aujourd'hui, le 29 mars à Tunis, dans le cadre de l'édition 2015 du Forum social mondial (FSM), le Conseil international du FSM a confirmé que Montréal sera l'hôte du prochain rendez-vous mondial de la société civile.  « Ce premier Forum social mondial au Nord sera l'occasion historique de renouveler les luttes sociales mondiales et le tout, porté par la fougue de la jeunesse québécoise » confirme Chico Whitaker, membre fondateur du FSM.

Plus de 50 000 personnes sont attendues au centre-ville de Montréal l'an prochain. Le FSM souhaite contribuer à la construction collective de solutions aux divers enjeux auxquels nous sommes confrontés (crise écologique, économique, sécuritaire, sociale et politique). La jeunesse et les nouveaux mouvements sociaux auront convaincu le Conseil international d'accueillir, pour la première fois depuis sa création en 2001, la candidature d'un pays du Nord. ...

À propos du Collectif FSM Montréal 2016

Depuis mai 2013, un collectif composé de citoyennes et de citoyens engagés, ainsi que plus de 140 organismes issus des milieux syndicaux, autochtones, féministes, de solidarité internationale, communautaires, étudiants et environnementaux, a pour objectif d'organiser le Forum social mondial à Montréal en 2016.

À propos des Forums sociaux mondiaux

Le Forum social mondial est un lieu qui permet l'émergence d'alternatives, de débats d'idées et de convergences des luttes. La première édition du FSM a eu lieu en 2001, à Porto Alegre (Brésil), en réaction à la tenue annuelle du Forum économique mondial de Davos en Suisse. 

L'esprit du 1er mai ! Grève sociale à Québec - Journée des travailleur.euses

Tous les 1er mai - Journée internationale des travailleurs/travailleuses

Pour les mouvements de solidarité, dont les syndicats, c'est une journée symbolique très importante.  Ce n'est pas la « Fête du Travail ».  Les 1er mai, nous saluons le courage de tous les gens sur Terre qui luttent pour leurs droits.

À Québec, depuis plusieurs années maintenant, il s'est développé une belle tradition d'unir le plus possible les gens de divers mouvements sociaux, luttant pour les droits et à la dignité, que vous soyez sans emploi, sur l'aide sociale, employés non syndiqués, etc.

Cette année 2015, le 1er mai prend une tournure plus dynamique avec un appel à la grève sociale, chose difficile considérant les lois spéciales (répressives), entre autres. Certains syndicats vont néanmoins oser des grèves !  Même les personnes ne pouvant pas faire la grève en soi peuvent participer autrement, car il y aura un grand nombre d'actions le jour et le soir !

Bannière 2014 : un poing défonce un mur. Contre les politiques d'austérité, contre-attaquons ! Environ 15 logos de syndicats et mouvements sociaux. 

Les actions du 1er mai 2015
dans les régions Capitale-Nationale & Chaudière-Appalaches »»

 

 

L'esprit du 1er mai

En Amérique du Nord, dont au Québec, nous avons une journée fériée en septembre appelée la Fête du Travail, mais l'esprit n'est pas le même et, surtout, à travers le monde on manifeste plutôt le 1er mai.

Jardins collectifs: Ateliers à la terre à Beauport, Gourgane souriante en ville & O'Carrefour à l’Ile d’Orléans

Photo : beau jardin très vert. Cinq personnes sont agroupillent près du sol à s'occuper des plants.Venez découvrir les Ateliers à la terre du Centre Jacques-Cartier !  Le jardin est ouvert aux participants les mardis, mercredis, samedis et dimanches de 9h30 a 15h30, avec le service de garde sauf le mercredi.

Le jardin collectif est situé au 2,700 boulevard d'Estimauville à Beauport.

Le coût pour l'inscription au jardin est de 30 $ pour la saison et vous avez un panier à chaque semaine de présence ce qui représente un retour estimé d'environ 200 à 300 $ en légume conventionnel. Et on récolte tellement plus que seulement des légumes.

Photo : environ 15 enfants souriants assient sur des buches et 10 parents dans une forêt. Très belle photo.L'engagement de base est de 60 h pour la saison soit l'équivalent de 2 jours par mois pour la saison.

Voir aussi : jardins collectifs en ville et un autre sur l'Ile d'Orléans
( du Patro Roc-Amadour )

Pour les Ateliers à la terre, dont le jardin est situé à Beauport...

  • Cela vous tente ? Vous voudriez y participer:
    sélectionnez une date de visite ici
  • ateliersalaterre /arobas/ yahoo.ca
  • Tél. de mai à octobre 2015: 418-948-0673.
  • Tél. de novembre 2015 à avril 2016 : 418-948-7299

Page Facebook | Site du CJC

Autres listes de la Ville par arrondissement :
Beauport | Charlesbourg | Des Rivières | La Cité/Limoilou | La Haute-St-Charles | Ste-Foy/Sillery/Cap-Rouge

Lettre collective des artistes de Québec en appui à la Maison de la culture de Saint-Sauveur

Photo de l'entrée principale de l'actuel Centre Durocher : ressemble à une tour un peu romaine ou italienne, sauf au bas où les portes sont métalliques modernes..(22 avril 2015) À titre d'artistes vivant dans la région de Québec, nous demandons à la Ville de Québec d'aménager une Maison de la culture dans le quartier Saint-Sauveur document Adobe PDF sur l'emplacement actuel du Centre Durocher (rue Carillon, coin Saint-Vallier Ouest). [voir aussi la pétition en ligne]

Porté par le Comité des citoyennes et citoyens du quartier Saint-Sauveur, ce projet à caractère socio-culturel nous apparait essentiel à la sauvegarde du sentiment d'appartenance de la population à son milieu ainsi qu'au développement de ce secteur défavorisé de la ville où les activités culturelles de proximité ne sont pas légion.

Le modèle des maisons de la culture a fait ses preuves dans bien d'autres agglomérations, notamment dans les quartiers les plus vulnérables de Montréal, pour assurer l'accessibilité aux loisirs, aux arts et à la culture pour les familles qui peuplent ces quartiers urbains. Il est donc souhaitable que la Ville de Québec encourage ce projet porteur en offrant son appui à sa réalisation. La Ville de Québec démontrerait ainsi un souci d'équité sociale et culturelle envers l'ensemble de ses citoyens.

La Maison de la culture de Saint-Sauveur inclurait, entre autres, une succursale de bibliothèque, un auditorium, des espaces communautaires et d'accès à l'informatique, des espaces d'échanges interculturels ainsi que des espaces de diffusion et d'expression artistique. Un tel centre viendrait doter ce secteur de la ville d'un lieu de rassemblement stimulant et enrichissant.

Ateliers offerts par ATTAC-Québec

Affichette : sur fond d'un ancien papier, les sujets reliés par une ligne rouge à un cercle rouge: L'empire du libre-échange, Le pière de l'austérité, Paradis fiscaux, Environnement et mondialisation, 10 milliards $ de solutions, Notions de fiscalité pour ne pas vous en laisser conter !Ateliers/formations offerts
à travers le Québec !

Découvrez les activités de formation qu'ATTAC-Québec offre à tous les organismes, syndicats, associations étudiantes et collectifs citoyens intéressés à travers le Québec : austérité, libre-échange, paradis fiscaux, fiscalité, environnement et mondialisation.  Nous présentons les enjeux majeurs liés à ces sujets et on en débat avec les participant.es, engagés dans une démarche qu'on estime essentielle et toujours à renouveler pour informer et mobiliser davantage de citoyen.nes et bâtir une société plus juste et solidaire !

Nos activités peuvent s'adapter et se décliner sous la forme d'ateliers ou de conférences.

Les descriptifs, les commentaires de participant.es
et la liste d'organismes qui nous ont déjà invités sont à consulter sur notre site.

Ça vous intéresse ? Invitez-nous ! msvilleneuve /arobas/ hotmail.com | Téléchargez notre dépliant document Adobe PDF

Réouverture de la boutique des Urbainculteurs

Trois photos: une de la boutique très belle et propre où on voit quelques plantes et le nom en vert lime; une étagère de sachets de graines; des étagères en bois où sont placés divers pots en céramique, etc.

Les Urbainculteurs ont le grand plaisir d'annoncer la réouverture de leur boutique au centre ville de Québec, en face de la gare du Palais, ce jeudi 16 avril 2015.

Raisons d'être

Ce point de vente se veut un petit magasin spécialisé en agriculture urbaine. Il vise à répondre à la demande croissante pour des produits et solutions adaptés au jardinage urbain avec une approche biologique.  Il permettra aussi aux résidents et travailleurs du centre ville de Québec de s'équiper à proximité de leur domicile ou de leur lieu de travail. Enfin, ce sera un lieu d'expérimentation et de formations en lien avec l'agriculture urbaine.

Il y aussi une boutique en ligne ! | Ainsi que plus de 125 points de vente

Produits disponibles

Libérez les livres en basse-ville de Québec

Affiche image qui explique le concept : un livre avec des ailes d'ange. Trop à transcrire, désolé, mais c'est quasi identique au contenu de l'annonce ici.Afin de célébrer la Journée mondiale du livre et du droit d'auteur.e, vous êtes invités du 24 au 26 avril prochain à libérer un livre dans la basse-ville de Québec ! 

Vous êtes invité, pendant une fin de semaine, à libérer un livre ou à récolter un livre libéré par un/une concitoyen.ne.

Les quartiers Limoilou, Saint-Roch et Saint-Sauveur ont la caractéristique de posséder un grand nombre de commerces de proximité. Les lieux pour libérer un livre ou en récolter un sont multiples et facilement accessibles pour tous/toutes : bars, cafés, garages, buanderies, coiffeurs, abris d'autobus, cliniques médicales, etc.

Plan Nord: 280 000 $ de fonds publics par emploi

Photo vue de haut : vue impressionnante, aérienne, d'une mine à ciel ouvert énorme et profonde, mais entourée d'une ville sablonneuse, qui semble abandonnée. C'est en Russie.À la suite de la divulgation hier du « Plan d'action Plan Nord 2015-2020 », la Coalition Québec meilleure mine s'inquiète du manque d'analyse coûts-bénéfices et des 2,7 milliards qui seront investis pour créer 9700 emplois -- l'équivalent de 280 000$ par emploi. La Coalition est d'autant plus inquiète que les redevances minières actuelles sont toujours insuffisantes et que la facture de 1,2 milliards des sites miniers abandonnés continue de gonfler.

Lire la suite »»

Coalition pour que le Québec ait meilleure mine, 9 avril 2015.

( Photo: mine Mirny en Russie. La photo est utilisée par le reseauforum.org pour symboliser le trou financier et les ravages.) 

Pétition pour une baisse de tarifs d'Hydro-Québec (site de l'Assemblée nationale)

Affichette : le logo d'Hydro-Québec est trafiqué pour que la tige du Q soit une flèche montante et une barre d'interdiction traverse le cercle. NON AUX HAUSSES d'Hydro-QuébecPétition sur le site officiel
de l'Assemblée nationale du Québec

Baisse des tarifs d'électricité d'Hydro-Québec 

ATTENDU QU'Hydro-Québec est une société d'État qui appartient à l'ensemble des Québécois vivant au sein d'un système démocratique;

ATTENDU QU'Hydro-Québec détient le monopole de l'électricité au Québec, ne donnant aucun choix aux Québécois en matière d'approvisionnement;

ATTENDU QU'Hydro-Québec a réalisé des profits record atteignant 17 milliards de dollars, dont 80 % de ceux-ci au détriment des Québécois ;

ATTENDU les profits réalisés, la hausse des tarifs de 2,9 % autorisée par la Régie de l'énergie à Hydro-Québec n'est aucunement justifiée;

ATTENDU QUE la hausse des tarifs de 2,9 % autorisée par la Régie de l'énergie à Hydro-Québec est presque deux fois supérieure à celle de l'inflation ;

Nous, soussignés, demandons à l'Assemblée nationale de bien vouloir interdire la Régie de l'énergie d'autoriser toute hausse subséquente des tarifs d'électricité à Hydro-Québec, de réclamer à Hydro-Québec une baisse des tarifs de l'ordre de 10 % et d'ordonner à Hydro-Québec de gérer la société d'État de manière efficiente, en réalisant des profits avec les ventes à l'exportation. Signez ici

( N'oubliez pas de confirmer votre signature dans le courriel que vous allez recevoir de assnat.qc.ca )

Il existe aussi un Événement Facebook pour promouvoir la pétition

Austérité, intimidation et démesures policières (RÉPAC)

Photo de l'arrestation : environ 30 « agents anti-émeutes » en noir devant une centaine de personnes le long du mur d'un bâtiment gouvernemental. Neige, la nuit.Communiqué du Regroupement d'éducation populaire en action communautaire des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches (RÉPAC 03-12)

( Québec, le 25 mars 2015 ) - Hier soir, le Service de police de la Ville de Québec a procédé à 274 arrestations dans le cadre de la manifestation étudiante du 24 mars à Québec visant à dénoncer les mesures d'austérité du gouvernement libéral. Le Regroupement d'éducation populaire en action communautaire des régions de Québec et Chaudière-Appalaches (RÉPAC 03-12) dénonce avec force l'utilisation de la réglementation municipale à des fins de répression politique. Il dénonce l'intimidation, l'usage de force abusive et le recours à des pratiques douteuses, voire illégales, comme les souricières.

Que l'itinéraire ait été divulgué ou non, les policiers quant à eux avaient déjà un plan bien établi. Avant même le départ de la manifestation les forces policières étaient présentes en nombre démesuré, le périmètre était complètement bouclé. Quand la manifestation s'est mise en branle dans le calme, tout était en place pour une démonstration de force.

« Ce qui s'est passé hier n'a rien à voir avec la sécurité du public et encore moins avec celle des manifestantes et des manifestants. C'est de la répression politique, il n'y a pas d'autre mot pour décrire ce qui se passe. On souhaite sincèrement que la population ouvre les yeux sur cette réalité. Tôt ou tard, ce ne sera plus que les étudiantes et étudiants qu'on réprimera, mais leurs parents, leurs grands-parents, leurs oncles et leurs tantes, comme cela c'est produit en 2012 », a déclaré Vania Wright-Larin. « On est en train de créer une génération qui craindra les forces policières et qui n'aura plus aucune confiance envers les autorités et, malheureusement, elle aura probablement raison », s'indigne-t-il.

Le néolibre-échange: l'hypercollusion business-politique (J.B. Gélinas)

Page couverture : un petit cercle visible à moitié en haut. Une vingtaine d'autres cercles s'entremêlent au bas.

Devant le bilan désastreux du néolibre-échange en matière d'environnement, d'accès aux services publics et de démocratie, l'auteur explore les contours d'un modèle alternatif qui s'enracine déjà dans les interstices du système capitaliste actuel : le coopérativisme. Si le néolibre-échange a fait de l'individualisme et de la compétition les piliers de l'activité économique, la coopération pourrait bien devenir le socle d'une nouvelle économie qui remet la solidarité au cœur de nos pratiques.

La montée de l'idéologie néolibérale, à partir des années 1980, s'est institutionnalisée à travers une série d'accords de libre-échange économiques et commerciaux d'un genre tout à fait nouveau, dits de deuxième génération, parce qu'ils prévoient non seulement la fin des barrières tarifaires, mais aussi l'accès aux marchés publics, la libre circulation des investissements et la protection des brevets des multinationales. L'assujettissent du politique aux lois du marché devient alors planétaire et total. Le néolibre-échange était né.

Pages

Activités en continu

Émissions de radio alternatives à Québec (mai 2020)

Un i avec des ondes arrondies sur son côté gauche et droite. Il s'agit en fait du logo du réseau Indymedia, mais avec un style bleuté et dégradé élégant   Nous vous offrons une grille horaire des émissions qui abordent divers enjeux sur les ondes radios communautaires de CKIA (88,3 FM), CKRL (89,1 FM) et CHYZ (94,3 FM).  Nous souhaitons donner plus de visibilité aux émissions radiophoniques indépendantes ayant un caractère engagé ou même progressiste. »»»

PING! Formation EN LIGNE gratuite à Internet

Affiche : un côté gris pâle, à travers lequel on discerne un clavier floue. « PING ! »  Nommes les sujets des modules (voir l'annonce ici). Logo du gouvernement du Québec qui appuie.Nouveau : les ateliers-formations sont désormais en ligne !  Elles sont donc disponibles à distance.
L'annonce | Info: Alizé Taquoi
alize.taquoi /arobas/ communautique.quebec / 514-660-4600  

  La CDEC de Québec est fière d'être associée à Communautique pour offrir des formations gratuites pour contribuer à l'amélioration des compétences numériques (Internet) des personnes en situation de pauvreté et des personnes âgées. 

    • Il y a six modules, que vous pouvez suivre dans n'importe lequel ordre
      • Fonctionnement d'un ordinateur 
      • Recherche sur le Internet et souces fiables
      • Utilisation du courriel
      • Effectuer des transactions en ligne et protéger son identité
      • Médias sociaux
      • Utiliser les services en ligne, dont les services gouvernementaux.

Ce qui suit étaient les sessions prévues à Québec, mais ces rencontres sont annulées vu la quarantaine face à la pandémie du COVID19.

  • Aucune inscription requise | Gratuit ! — Pour 2020 à Québec...
    • Janvier / Février les lundis au centre Le Pivot à Beauport 
    • Janvier / Février les mardis au Service amical Basse-Ville 
    • Janvier / Février les mercredis à PECH/Galerie Sherpa (basse-ville) 
    • Mars / Avril les mardis au YWCA Québec (quartier St-Sacrement, pour femmes) 
    • Mars les lundis et jeudis au Patro Laval Basse-Ville (Limoilou) 
    • Mars / Avril / Mai les mercredis à Entraide Faubourg (quartier St-Jean-Baptiste) 
    • Avril / Mai les lundis à PECH/Galerie Sherpa (basse-ville) 
    • Mai / Juin les mardis au YWCA Québec (quartier St-Sacrement, pour femmes). 

Ateliers grands publics - Métiers d’art pour tous/toutes à Québec

   Située au cœur du dynamique quartier Saint-Roch, la Maison des métiers d'art de Québec offre des ateliers grand public animés par des artisans-créateurs professionnels, dans un contexte de formation favorisant une pédagogie individualisée.  Les locaux de la MMAQ sont vastes et dotés d'équipements spécialisés. 

Plus de 30 ateliers, dont céramique, sculpture, textile, dessin, etc. !

  • Nouveau : la nouvelle programmation sera annoncée en juin et les inscriptions seront possibles dès le 17 août (à midi).
  • Les inscriptions se font en ligne (lien ci-dessus) | Les ateliers durent entre 6 et 30 heures et le coût varie entre 98 et 265 $, que vous pouvez payer en deux versements. Toutes les inscriptions se font en ligne (ne pas confondre avec paiement) dans l'article de l'atelier sur le site de la MMAQ.

Savoir.tv - Tant de choses à découvrir gratuitement

    Un grand nombre de vidéos de qualité, sur divers sujets sont à votre disposition gratuitement sur le site savoir.tv.  Les sujets sont variés : divers enjeux démocratiques, environnement, histoire, l'inclusion des personnes différentes, santé, sciences en tout genre, solidarité et coopération internationales, etc.

Le Savoir.TV est un organisme sans but lucratif dédiée à la diffusion et à la vulgarisation des connaissances et de témoigner de l'effervescence des milieux de création du savoir.

Logo de l'émission Planète Terre : un globe terrestre sur un fond de nuages cosmiques bleu vaporeux. Les continents sont blancs. Recommandé par le CESIQ.

Ateliers et services gratuits dans Vanier et Duberger (45ans+)

Logo : dessin d'un phare maritime.   À tous les mois, pour les personnes de 45 ans et plus, il y a plusieurs ateliers/rencontres sur divers thèmes organisés par la Fraternité de Vanier, ainsi que des services utiles dont notamment des repas chauds à domicile (! 5.5 $) et un transport pour vos rendez-vous médicaux (il faut contribuer au coût de l'essence seulement) !

Exemples de thèmes des rencontres : les Neurones grises à la Bibliothèque Duberger, la cuisine, les émotions et le rire, etc.

Site ou appelez 418-683-2400 / fraternitedevanier /arobas/ videotron.ca

SPOT : clinique itinérante

Logo: le O et le T ont un rond, comme une tête de personnages. Clinique communautaire de santé et d'enseignement.   SPOT est une clinique à l'intention des personnes marginalisées et de celles en situation de vulnérabilité sociosanitaire, non rejointes par l'offre de soins et services.  Il y a aussi un point de services au YWCA Québec dédié à la santé des femmes (incluant trans et queer) depuis 2019.  En plus d'offrir des soins et services adaptés, permettra de former, dans un contexte de collaboration interdisciplinaire, une relève professionnelle sensibilisée aux enjeux sociaux et aux besoins de santé de cette clientèle. 

   Elle est le fruit d'une grande collaboration des intervenant-es de terrain, universitaires, étudiant-es et des services de santé de la Capitale.

 www.cliniquespot.org ou 418-803-3398

 

Comité CPU3S : un lieu d'entraide et de partage des expériences qui organise des sorties pour tous/toutes. Contact - Simon Vermette : pairaidant /arobas/ cliniquespot.org

Comité SPOT UL (université Laval) : voir leurs activités sur Facebook

Expositions ...

Pour les expositions et les activités artistiques,
nous recommandons l'agenda offert par la Ville de Québec
et le média Quoi faire à Quebec

Voir aussi notre section Médias alternatifs.