Médias alternatifs

La conjuration des hypocrites - poussière rouge à Québec

Dans le journal Droit de parole de février 2014, par Pierre Mouterde

Il en va de certains événements comme d'une loupe grossissante : ils sont si exemplaires qu'ils apportent de précieuses indications sur les enjeux et défis qui marquent une époque et finissent par la définir de part en part. Tel pourrait être le cas de cette saga qui, depuis plus d'un an, oppose les citoyens et citoyennes de Limoilou au Port de Québec et à la compagnie Arrimage Québec. Car cette affaire de poussières d'oxyde de fer et de nickel se répandant sur de larges secteurs de la ville de Québec va bien au-delà du fait divers. Ne permet-elle pas d'apprécier toute l'ampleur des dangers causés par des activités industrielles, lorsqu'elles se déploient en zone urbaine et que de surcroit la démocratie y est bien mal en point ?  Une vraie leçon de choses.

Voilà près de 16 mois (depuis le 26 octobre 2012) que l'on sait qu'il existe à Québec un problème de contamination aux poussières d'oxyde de fer et de nickel, un problème touchant non seulement l'ensemble du quartier Limoilou (plus de 100 000 personnes), mais aussi de larges secteurs de la ville. Lire la suite »»

Lire le journal de février document Adobe PDF | Lire le site du journal

85 individus et le monde

Billet - Opinion disponible sur le Huffington Post Québec

Photo de l'Océan pacifique vue de l'espace : les nuages sont en relief vu la levée du soleil.Que représentent quelques individus par rapport à l'immensité du monde ou de la vie sur Terre ?  Parfois quelques grains de sable peuvent avoir un bien grand impact, en bien ou en mal, c'est selon.  Avez-vous entendu parler récemment des 85 individus ?  Les 85 individus les plus riches de la planète possèdent autant que les 3,5 milliards de personnes les plus pauvres.  Oxfam a largué cette conclusion atomique à la veille de l'ouverture du Forum économique mondial de Davos, dans un rapport publié le 20 janvier 2014.  Une jeune femme que j'ai croisée récemment ne semblait pas saisir ma conception de l'injustice dans le monde, donc je lui ai simplement dit que parfois une chose est tellement grosse qu'on ne peut pas la voir.

2014 - L'année des compagnies extractives ou de la justice?

Environ six barres d'or intercroisées, Canadian Mint. About six gold bars crisscrossed.Ces dernières années, les médias ont rapporté des situations où des gens se sont opposés, de peine et de misère, parfois même au péril de leur vie, à des projets miniers ou pétroliers.  Ces conflits ont fait de nouvelles victimes et ont apporté bien des souffrances en 2013.  Les enjeux sont d'actualité pour 2014 et touchent même des gens au Québec.  Il est difficile de ne pas se sentir interpellé quand la majorité des compagnies minières dans le monde, dont celles accusées de crimes, sont enregistrées au Canada.  Pouvons-nous espérer des développements positifs cette année, incluant au Québec ?

Au Québec, les propriétaires d'une maison se sentent souvent petits ou seuls quand une compagnie veut les convaincre de signer un contrat pour faire passer un pipeline ou pour les déménager.  La confiance ne règne pas non plus quand il s'agit de garantir la qualité de l'eau, etc.

En octobre 2013, 23 organisations canadiennes et québécoises, avec leurs alliés internationaux, ont lancé un appel à l'action au parlement fédéral et à toute la population afin de veiller à ce que les victimes d'abus de la part d'entreprises canadiennes à l'étranger puissent accéder à la justice.  « Le temps est venu pour le Canada de créer un poste d'ombudsman obligatoire visant l'industrie extractive et de légiférer l'accès aux tribunaux pour les personnes lésées par les activités des sociétés minières, pétrolières et gazières canadiennes à l'étranger », a déclaré Emily Dwyer, coordonnatrice du Réseau canadien sur la reddition de compte des entreprises (RCRCE).

Seulement si la compagnie le veut bien, dit le gouvernement du Canada

 

Dossier d'info: l'oléoduc Énergie-Est (Transcanada)

Petite carte claire produite par Radio-Canada: un tracé rouge passe par Montréal, Québec, Rivière-du-Loup, Edmundston et Saint-JeanLe journal coopératif Ensemble offre cet article d'intérêt :

Le projet de construction de l'oléoduc de TransCanada, Énergie-Est, suscite de plus en plus un malaise auprès de la population. Plusieurs groupes s'organisent afin de mieux s'informer et se mobiliser contre le projet, dont le Mouvement Stop-Oléoduc. [...]

Sujets abordés :

  • La population se mobilise contre Transcanada
  • Conventionnel ou non-conventionnel ? [va-t-il transporter du pétrole de sable bitumineux]
  • Train et pipeline
  • Port pétrolier à Gros Cacouna
  • Motion de l'Assemblée nationale [port pétrolier à Gros Cacouna]

- par Marie-Christine Aubin, 4 décembre 2013 (source de la carte ajoutée par le Média reseauforum.org)

Lire l'article »»

La poursuite d'Occupons Québec contre la Ville de Québec

Une photo suivi d'une affichette: photo de tentes sur le béton du parc, derrière des édifices éclairés pour la nuit. En-dessous, l'affichette ressemble à une affiche de construction: Vous espériez un signe, le voilà. 99 % !!!!! Occupy Québec le 22 oct.Un des participants d'Occupons Québec, André Bérubé, a poursuivi la Ville à la Cour des petites créances.  Même si ce sont les petites créances, les questions abordées sont pourtant grandes.  M. Bérubé a choisi cette cour pour son coût accessible et l'absence d'avocats.

Occupons Québec a soulevé bien des passions quand des gens ont installé un campement sur la Place de l'Université-du-Québec du 22 octobre au 22 novembre 2011 (à côté du Jardin Saint-Roch).

M. Bérubé estime que les agissements de la Ville violaient des règles de droit et étaient une forme d'harcèlement dommageable. Le procès a duré deux jours, un avant les élections municipales récentes et l'autre après.  La Ville était représentée par M. Jacques Perron, responsable des communications.

Forum des Artisans du changement: les créatifs culturels s'éveillent

par MARIE-CHRISTINE AUBIN, dans le Journal Ensemble (coop), 19 novembre, 2013.

Photo d'un moment de l'événement vue de haut : environ 200 personnes sur des chaises placées en cercle.

L'équipe de l'événement évalue à 2 millions le nombre de «créatifs culturels» au Québec. Ce sont ces gens qui ont le même « feu sacré », mais qui l'ignorent.

Photo: David-Maxime Samson

QUÉBEC — Le forum des Artisans du changement a rassemblé, du 8 au 10 novembre, un peu plus de 250 « créatifs culturels » à l'Espace 400e Bell de Québec, afin « d'être éveillés, de réseauter, de concrétiser des projets et de trouver du soutien ».  L'équipe derrière ce forum ouvert évalue à deux millions le nombre de « créatifs culturels» au Québec et compte bien les rassembler.  Ce sont ces gens qui ont le même feu sacré, mais qui l'ignorent. Leurs valeurs communes se regroupent autour de quatre pôles: écologie, développement personnel, implication sociale et égalité hommes-femmes.

Cette équipe fait partie d'une mouvance mondiale visant à développer l'intelligence collective.  « Notre grand rêve est que le monde s'approprie la formule de l'événement, qu'il le diffuse dans tout le Québec», confie Jean-Luc Henry, cofondateur et organisateur du Mouvement des Artisans du changement (MAC).  « Partout où nous allons, des gens s'allument et nous souhaitons que ça continue ! », s'exclame-t-il.

Il existe des événements similaires en Europe, comme le mouvement Colibri, « mais le Mouvement des Artisans du changement est unique parce qu'il y a ici des entrepreneurs sociaux, des gens qui ont des projets », explique Gilles Charest, président du mouvement, qui envisage de répandre le mouvement sur d'autres continents.

Dans l'effervescence des ateliers, l'équipe du journal Ensemble a croqué sur le vif certains portraits de ces « transitionneurs ».

Remplacer les amendes arbitraires par des services adaptés - Marche silencieuse contre la répression des personnes marginalisées

22 octobre 2013 à Québec

Photo : foule au bord du chapiteau de la Place D'Youville, tenant deux bannières blanches. La foule regarde une pièce de théâtre de rue.La marche sous une petite pluie a commencée par l’intervention de Nancy Roy qui a rappelé l’histoire d’un de ses amis décédé en silence sur un stationnement à Québec.  C’est pourquoi cette marche fut silencieuse, pour rappeler tous les gens qui meurent en silence pourtant sur nos rues et que la société et le politique ne veulent pas voir, ni vouloir réellement aider.  Près de 70 personnes étaient présentes pour cette marche contre la répression des personnes marginalisées, initiée par Nancy Roy et appuyée par sept organismes d'aide de Québec.

« L'objectif est de faire cesser la répression policière pour la remplacer par des services adaptés à la réalité des personnes marginalisées », explique Sébastien Harvey de la Ligue des droits et libertés, section Québec.

Organismes génétiquement modifiés - Dans 400 villes, on a marché contre Monsanto

par Marie-Christine Aubin (de Québec), dans le journal Ensemble (coop), 21 octobre 2013.

photo du devant de la manif : grande banderole rouge: consommateurs agriculteurs citadins paysans Unis contre Monsanto - Étiquette obligatoire. Derrière, un mur de pierres des fortifications de Québec

QUÉBEC — Dans le cadre de la Semaine mondiale de l'alimentation [soutenue par l'ONU], c'est sous un soleil radieux qu'environ 130 citoyens se sont rassemblés le samedi 12 octobre à la Place d'Youville à Québec, pour dénoncer les pratiques de l'entreprise multinationale Monsanto.  L'événement convivial, organisé par les AmiEs de la Terre de Québec (ATQ), faisait partie d'une mobilisation, touchant plus de 400 villes dans le monde, pour l'étiquetage obligatoire des organismes génétiquement modifiés (OGM) et le principe de précaution.  La marche est passée devant l'Assemblée Nationale et les bureaux du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ).  Le mouvement est une initiative d'Occupy Monsanto, un groupe d'Indignés américains qui s'oppose à l'expansion de la multinationale sur le marché alimentaire mondial.

En tête de l'industrie agroalimentaire mondiale avec un chiffre d'affaires de 14,86 milliards $, Monsanto développe environ 90 % des semences génétiquement modifiées sur le marché international et des systèmes agricoles intégrés.

Le Canada, 5e producteur mondial

Le Canada est dans le top 5 des pays producteurs d'OGM, après les États-Unis, le Brésil, l'Argentine et l'Inde. Canola, soja et maïs-grain sont les principales cultures génétiquement modifiées (GM) chez nous, qui servent principalement à nourrir le bétail.  Lire la suite sur le journal Ensemble »» 

Enjeux écologiques discutés au Forum social mondial de Tunis - Résumé d'un délégué de la CSN

Photo : devant d'une marche colorée en Tunisie lors de l'événement en question. On voit Claude Allard au bord d'une bannière, avec un chapeau de cowboy blanc et un foulard rouge, jeans et chemise bleutée..

- Par Claude Allard, délégué au Forum social mondial (FSM) pour le Conseil de Québec Chaudière-Appalaches de la CSN. Il s'agit de la 2e partie de son récit de retour du FSM 2013.

C'est avec l'appui du CCQCA que la CSN m'a invité à faire partie de sa délégation au Forum social mondial de Tunis du 25 au 30 mars 2013. Donc, je tiens à les remercier pour la confiance qu'ils m'ont accordée.

Sujets : la Grèce, les minières canadiennes et la privatisation de l'eau. 

Édition de juin: journal Droit de parole - À qui la ville? À nous la ville!

Photo (noir/blanc) d'une manifestation marchant vers vous; surtout des familles (parents/enfants); devant une pancarte Non au Nickel ! Non à cette poussière.


À qui la ville ? À nous la ville !

Édition de juin 2013

Version PDF

Coop d'habitations à Québec, un point tournant... (débat)

Extraits sélectionnés : « je n'ai appris l'existence de ce débat seulement quand j'ai participé (...) à l'Assemblée générale annuelle de ma fédération, ici dans la Capitale nationale c'est la FÉCHAQC ou Fédération des coopératives d'habitation de Québec et Chaudière-Appalaches [26 janvier 2013]. ... La proposition mise sur la table disait, je résume dans mes mots. « Nous devons nous ouvrir à la diversité des types de coopératives, c'est merveilleux, allons-y ». Sauf que, une personne se place au micro pour formuler un amendement à la proposition. ...

En comparaison, la Fédération des coops de Montréal Laval et Laurentides, qui regroupe presque 50 % de toutes les coops du Québec, a adopté à l'unanimité en Assemblée générale annuelle (avril 2012) une résolution dont voici quelques extraits :

  • De renoncer à promouvoir tout nouveau modèle de coopérative d'habitation qui incorporerait à ses objectifs l'accès à la propriété et qui ferait appel à des fonds publics pour ce faire ;
  • De s'opposer à tout nouveau modèle de coopérative d'habitation qui aurait pour conséquence de permettre à l'État de se départir d'une ou de plusieurs de ses missions fondamentales ;
  • De promouvoir un modèle de coopérative d'habitation dont le contrôle est d'abord et de façon nettement prépondérante entre les mains des membres qui y résident ;
  • (etc.)

Les coopératives d'habitations au Québec, un point tournant, vers où ?

  • publié sur le média alternatif Presse-toi à gauche !
  • auteur : Renaud Blais, président de la coop d'habitation Un toit à toi

 

L’ombre qui se cache derrière C-377 (loi conservatrice nuisible aux syndicats)

Résumé du média reseauforum.org de ce qu'est la loi C-377 : cette loi fédérale et conservatrice obligera les syndicats à révéler publiquement une énorme quantité d'information sur leurs états financiers (détails de la loi ici), sauf que les entreprises n'ont pas la même obligation.  Comme l'explique une ministre du Québec, Agnès Maltais, « on va briser le rapport de force. Par exemple, s'il y a une grève, le syndicat ne sait pas dans quelles conditions financières est l'entreprise, mais l'entreprise va maintenant pouvoir savoir s'il y a un fonds de grève et dans quelles conditions financières se trouve le syndicat ». M. Jacques Létourneau, président de la CSN, estime que « les syndicats devront dévoiler leur stratégie, alors que ce ne sera pas le cas des employeurs ». (Source: Les syndicats contesteront le projet de loi C-377 devant les tribunaux, Radio-Canada, déc. 2012.)


L'ombre qui se cache derrière C-377

Billet de Louise Chabot, présidente de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ)

 L'ombre derrière le projet de loi C-377 porte un nom et ce n'est pas celui du député conservateur d'arrière-ban, Russ Hiebert, qui a été utilisé pour servir d'écran de fumée afin de cacher la source véritable de cette offensive antisyndicale sans pareil au parlement canadien.  Il s'agit plutôt d'un puissant groupe d'intérêts antisyndical, Merit Canada, créé en novembre 2008 par huit différentes associations provinciales d'employeurs de la construction, absentes au Québec, et prêtes à tout pour combattre le droit des travailleuses et des travailleurs à se regrouper pour défendre leurs intérêts.

Édition de mai: journal Droit de parole - Prendre la place qui nous appartient

Poussière de Nickel : Limoilou répond à l'appel (monlimoilou.com)

Photo originale de monlimoilou.com : salle comble, de dos, de plus de cent personnes levant la main. crédit : David-Maxime Samson

Article de Philippe Bourque, monlimoilou.com, 29 avril 2013.

— Citoyens de Limoilou, qui est avec moi ?
— Présents !

C'est la réponse que s'est fait donner Véronique Lalande ce dimanche par la forte majorité de citoyens de Limoilou qui étaient présents à la rencontre d'information sur la présence de poussière de nickel dans la grande région de Québec.  Notez ici que Limoilou est sorti de l'appellation.  C'est suite à la demande d'une citoyenne, qui fut acclamée par la foule, que j'utiliserai l'expression « poussière de nickel de la grande région de Québec », puisqu'il est maintenant prouvé que la poussière du port affecte bel et bien toute la région de Québec, les villes de l'île d'Orléans et de Lévis incluses.

C'est donc devant une assemblée de 250 personnes que Véronique Lalande et son conjoint sont venus expliquer en détail, dans un langage clair, les derniers faits concernant les épisodes de poussières dans notre région.

Lire la suite »»

Assassinats et répression entourant une mine canadienne – Une porte-parole, malgré le choc, est venue nous parler à Québec

18 mars 2013 à Québec

Affiche : photo de femmes mayas, chacune la main levée comme pour un vote à main levée. Guatemala, impact de l'exploitation minière sur les communautés mayas

« Choisir la vie au lieu de l'or »

Le jour avant les conférences à Québec, quatre personnes au Guatemala ont subi une attaque causant la mort d'une d'entre elles, une autre a été capturée et les deux autres ont survécu, mais avec des blessures par torture.

photo: Yves Carrier du CAPMO (cheveux/barbe blanche, l'air de bonne humeur) - Lolita Chavez (cheveux longs noirs, veste verte, regarde Marie-Dominique qui parle) - Marie-Dominique Langlois (cheveux semi-long bruns foncés, lunettes, tenant un micro dans sa main, parlant). Derrière, une carte bleu du monde de la salle de conférence de l'Auberge L'Autre Jardin.

photo: Lolita Chavez, debout, micro à la main gauche, les doigts de sa main droite tenues ensemble pendant qu'elle s'exprime sur comment son peuple voit la vie. Derrière elle, une carte bleu du monde de la salle de conférence de l'Auberge L'Autre Jardin.En tournée au Québec, la porte-parole du Conseil des Peuples K'iche (mayas au Guatemala) était sous le choc et attristée, tellement que son accompagnatrice, Marie-Dominique Langlois du Projet Accompagnement Québec-Guatemala (PAQG), a dû l'aider à donner la conférence à l'université Laval.

C'est que la compagnie canadienne GoldCorp maintient la Mine Marlin au Guatemala même si les consultations populaires ont permis aux peuples de la région d'exprimer leur refus de cette exploitation des ressources naturelles sur leur territoire. Cela peut surprendre, mais 75 % de l'industrie minière mondiale s'est subitement déclarée canadienne ces dernières années, comme par magie. Nous vous laissons imaginer les raisons et les avantages encourageant les entreprises minières à installer leur siège social au Canada et pourquoi le gouvernement canadien n'intervient jamais.

Lolita Chavez est venue demander aux gens du Québec et du Canada de les aider à défendre leurs droits face à des entreprises canadiennes et pour nous partager leur vision du monde, leur respect de la vie. Elle a donné deux conférences à Québec ce lundi 18 mars. Une à l'université Laval, en collaboration avec Avocats sans frontières de l'université Laval, et une autre le soir en basse-ville en collaboration avec le groupe communautaire le CAPMO. Elle fait une tournée québécoise et canadienne avec l'aide du PAQG.

 

« Je suis enseignante et, parce que j'ai consulté mon peuple, parce que mon peuple refuse la destruction de la Terre, on me dit terroriste.»

Mars 2013 - journal Droit de parole

Vous pouvez télécharger le PDF de cette édition en cliquant l'image

Page couverture : une jolie jeune femme portant une tuque parle avec conviction dans un mégaphone (porte-voix). Quelques personnes derrières. On voit un peu le devant de la Place Jacques-Cartier où sont les bureaux de la ministre Maltais. Il s'agit d'une manifestation contre les coupures à l'aide sociale.

Les titres de cette édition !

  • La mort d’Hugo Chavez (Pierre Mouterde)
  • Contre la réforme de l’assurance-emploi ! (Nathalie Côté)
  • Les locataires paient la note (Jonathan Carmichael du BAIL: Bureau d’animation et information logement)
  • Les jeux avant le pain... (Nathalie Côté)
  • Virages à droite au P.Q. - Politiques en trompe-l’oeil (Pierre Mouterde)
  • Réseau liberté Québec - l’Autre Sommet (François G. Couillard)
  • On va finir par ne manger que des tomates du Mexique… - Protection des terres agricoles (Dominique Bernier)
  • Le bar-ouvert - Urbanisme critique (bande dessinée)
  • Place Jacques-Cartier : amélioration ou dégradation ? (Marc Grignon, Marilyn Dufour, Iffet Orbay)
  • Le Fonds de solidarité des groupes populaires de Québec invite « Le Prof Lauzon fait l'humour »
  • Personne judiciarisée cherche employeur - Défense de droits (Justin Sirois-Marcil)
  • Lettres à un ami et éditeur (Michaël Lachance)
  • 99 % Média signe Dérives, un film sur la violence policière (Nathalie Côté)
  • Livre Tous fous ? L’influence de l’industrie pharmaceutique sur la psychiatrie, de Jean-Claude St-Onge (Écosociété)
  • Livre Murray Bookchin et l’écologie sociale Une biographie intellectuelle, de Vincent Gerber (Écosociété)
  • Carnet mondain - L'agenda des événements continuellement mis à jour est sur le Média reseauforum.org
Vous pouvez nous aider à créer des versions Internet de ces articles ! Il suffit de créer un compte, puis de soumettre un 'Article' sur le site en reprenant le contenu d'un article dans le journal. Nous allons ensuite vérifier s'il y a des erreurs, les corriger et publier ! Le tout est bénévole, d'où pourquoi votre contribution est nécessaire. Merci.

Précisions et exemples sur la réforme de l'assurance emploi - excellents résumés de la CSQ

  • Tableau synthèse
  • Quelques éléments importants
  • Exemples
  • Une réforme qui affecte tout le monde »»»

Ça y est ! La néfaste réforme de l'assurance emploi du gouvernement Harper est en vigueur depuis le 6 janvier 2013. Elle a défrayé la manchette dans les derniers mois, surtout quant à ses effets sur les régions ressources et sur les travailleuses et travailleurs saisonniers. Mais qu'en est-il pour les membres des syndicats affiliés à la CSQ ? Voici quelques précisions et exemples qui vous permettront, je l'espère, de mieux comprendre ses impacts sur vous ou vos collègues. Pour un portrait plus général, mais très bien fait et complet, je vous suggère fortement de consulter le document préparé par le Mouvement autonome et solidaire des sans-emploi (MASSE).

Voir cette présentation »»

Par Mario Labbé, publié par la CSQ (Centrale des syndicats du Québec) 

Journal Droit de parole (déc.2012) - À la défense des quartiers populaires

Nouvelle édition de Droit de parole, journal communautaire de Québec - décembre 2012.

Sommaire

À la défense des quartiers populaires. Photo noir et rue d'une rue enneigée menant à de longs escaliers montant une côte vers une école. Des gens parlent au coin de la rue, des habitations urbaines et des voitures stationnées en fil sur le côté.
  • [intro] À la défense des quartiers populaires !
  • Les deux rives - texte poétique d'André Trottier en hommage à Monique Dupont (1953 - 2012), collaboratrice du journal.
  • [Lettres] Plus de logements sociaux pour contrer l’itinérance - Frédéric Keck et Aline Essombe, Regroupement pour l’Aide aux Itinérants et Itinérantes de Québec (RAIIQ).
  • [lettre] Un traîneau pour Noël - Monique Toutant
  • Place Jacques-Cartier, place publique - Nathalie Côté
  • Quand la démocratie s’exerce, les élus dorment ! - Marie-Josée Renaud
  • La réaction du maire aux consultations de Saint-Roch : Mépriser les comités de citoyens, c’est mépriser les citoyens ! - Marc Boutin
  • Le mouvement Holiday Out - Marc Boutin
  • Fermeture de la Caisse Populaire sur Saint-Vallier : Saint-Sauveur refuse ! - Nathalie Côté
  • Un membre de la caisse populaire raconte - Michel Desrochers
  • [Santé mentale] L’histoire de Caroline… Passer de victime à vainqueur ! -Gilles Simard
  • Mieux vivre avec ses voix… Grâce à la force du groupe ! -Gilles Simard
  • Des groupes d’entendeurs de voix… À la grandeur du Québec ! -Gilles Simard
  • Banques alimentaires : La faim l’année durant... -Francine Bordeleau
  • Déclaration dénonçant la Politique municipale de reconnaissance des OBNL de la Ville de Québec
  • Pour en finir avec des règlements inhumains ! - Nathalie Côté
  • HLM, que je t’aime, que je t’aime…! - Nathalie Côté
  • [Livre] Le défi des ressources minières (auteur: Normand Mousseau)
  • [Livre] 30 ans au RQGE : une histoire dissidente du mouvement écologiste au Québec, de 1982 à 2012 - Réseau québécois des groupes écologistes, 2012 (auteur: Philippe Saint-Hilaire-Gravel)
  • Une valse lente signée Émilie Baillargeon (film Le temps d’une chanson) - Michaël Lachance
  • Carnet mondain (agenda sommaire)

Édition d'octobre du journal Droit de parole - à lire!

Page couverture: Quel avenir pour Saint-Roch ? Dessin schématique blanc/noir du quartier.

Sommaire

  • Les poètes de demain (André Trottier)
  • Du logement « vert »... pour tout le monde ! (Typhaine Leclerc-Sobry, Cheryl Ann Dagenais et Mathieu Houle-Courcelles)
  • La rentrée sociale (Nathalie Côté)
  • Légionnellose à Saint-Roch : Chronique de morts annoncés ? (Pierre Mouterde)
  • Le système judiciaire au secours des indignés ? (François G. Couillard)
  • Plaidoyer pour les hausses d’impôt annoncées par le gouvernement Marois (Vania Wright-Larin du Repac 03-12)
  • Drame de Saint-Romain - Briser le cercle vicieux ! (Gilles Simard)
  • Documentaire Pas de piquerie dans mon quartier : Pourquoi ne pas aider nos frères et nos soeurs toxicomanes ? (Michaël Lessard)
  • Avis de recherche (Marc Boutin)
  • PPU Saint-Roch : une réplique citoyenne aux propositions de la Ville (Marc Boutin)
  • Concernant le pouvoir citoyen (Marilyn Dufour)
  • (livre) Terrain miné : Paradis sous terre ...
  • (livre) Désengagés, les jeunes ? : Le souffle de la jeunesse ...
  • Pour la paix des ondes ! (Nathalie Côté)
  • CKIA fête ses 28 ans (François G. Couillard)
  • [Renauderie] L’abreuvoir
  • Carnet mondain (agenda populaire)
  • Assemblée générale annuelle de Communications Basse-ville (Journal Droit de parole), jeudi le 8 novembre 2012 à 19h, au 266, rue Saint-Vallier Ouest, Québec.

www.droitdeparole.org

Ce qui suit est de la désobéissance civile. À vous de juger...

— Un pays décrète la conscription pour forcer des personnes à joindre les forces armées dans le but de continuer une guerre. Une personne refuse d'être conscrite. Elle assume son refus et subit la force de la loi.

— De jeunes mères en Russie donnent un spectacle musical particulier dans une cathédrale orthodoxe, sans le consentement des patriarches, pour dénoncer la collusion entre l'église et le pouvoir et l'instrumentalisation de la foi. Elles assument leur geste et sont emprisonnées pendant des mois, peut-être même des années. Que dire de règlements ou de lois mettant de jeunes mères en prison pendant des années pour quelques minutes de musique « au mauvais endroit ».

— Une mère de deux enfants qui habitent Montréal depuis cinq années, mais d'origine mexicaine, est déportée parce que le gouvernement canadien estime que les femmes sont protégées de la violence conjugale au Mexique. Sauf que ses enfants ne sont pas déportés. Elle doit donc quitter sans eux. Si des citoyen-nes avaient tenté, à l'aéroport, d'empêcher cette déportation, en plaidant qu'il ne faut pas séparer les enfants de leur mère, cela aurait été de la désobéissance civile.

— Un pays adopte des lois rendant illégales les manifestations citoyennes spontanées. Une partie des citoyen-nes tiennent des manifestations pacifiques, mais sans demander la permission à la police ou sans donner leur trajet.

Pages

Activités en continu

Émissions de radio alternatives à Québec

   Il s'agit d'émissions sur les ondes radios communautaires de CKIA (88,3 FM), CKRL (89,1 FM) et CHYZ (94,3 FM).  Nous souhaitons donner plus de visibilité aux émissions radiophoniques indépendantes ayant un caractère engagé ou même progressiste. »»»

Ateliers grands publics - Métiers d’art pour tous/toutes à Québec

   Située au cœur du dynamique quartier Saint-Roch, la Maison des métiers d'art de Québec offre des ateliers grand public animés par des artisans-créateurs professionnels, dans un contexte de formation favorisant une pédagogie individualisée.  Les locaux de la MMAQ sont vastes et dotés d'équipements spécialisés. 

Plus de 30 ateliers, dont céramique, sculpture, textile, dessin, etc. !

  • Programmation 2019-2020: disponible sur le site à partir du 1er juin 2019. 
  • Session Automne 2019: inscriptions possibles à partir du 12 août 2019. 
  • Les inscriptions se font en ligne (lien ci-dessus)  
  • Les ateliers durent entre 6 et 30 heures et le coût varie entre 100 et 250 $, que vous pouvez payer en deux versements. 
  • Toutes les inscriptions se font en ligne (ne pas confondre avec paiement) dans l'article de l'atelier qui vous intéresse sur le site ici de la MMAQ.  Après avoir complété votre inscription, il vous sera possible de payer tout de suite en ligne ou plus tard (par chèque ou en personne). 

Canal Savoir - Tant de choses à découvrir gratuitement

Un grand nombre de vidéos, de qualité, sur divers sujets sont à votre disposition gratuitement sur le site du Canal Savoir.  Les sujets sont variés : divers enjeux démocratiques, environnement, histoire, l'inclusion des personnes différentes, santé, sciences en tout genre, solidarité et coopération internationales, etc.

Le Canal Savoir est un organisme sans but lucratif dédiée à la diffusion et à la vulgarisation des connaissances et de témoigner de l'effervescence des milieux de création du savoir.

Logo de l'émission Planète Terre : un globe terrestre sur un fond de nuages cosmiques bleu vaporeux. Les continents sont blancs.Par exemple, le CESIQ vous recommande l'émission Planète Terre (émission pour mieux comprendre l'actualité internationale avec l'aide d'expert.es du Centre d'études et de recherches internationales de l'Université de Montréal).

Ateliers et services gratuits dans Vanier et Duberger (45ans+)

Logo : dessin d'un phare maritime.À tous les mois, pour les personnes de 45 ans et plus, il y a plusieurs ateliers/rencontres sur divers thèmes organisés par la Fraternité de Vanier, ainsi que des services utiles dont notamment des repas chauds à domicile (! 5.5 $) et un transport pour vos rendez-vous médicaux (il faut contribuer au coût de l'essence seulement) !

Exemples de thèmes des rencontres : les Neurones grises à la Bibliothèque Duberger, la cuisine, les émotions et le rire, etc.

Site ou appelez 418-683-2400 / fraternitedevanier /arobas/ videotron.ca

SPOT : clinique itinérante

Logo: le O et le T ont un rond, comme une tête de personnages. Clinique communautaire de santé et d'enseignement.SPOT est une clinique à l'intention des personnes marginalisées et de celles en situation de vulnérabilité sociosanitaire, non rejointes par l'offre de soins et services, qui en plus d'offrir des soins et services adaptés, permettra de former, dans un contexte de collaboration interdisciplinaire, une relève professionnelle sensibilisée aux enjeux sociaux et aux besoins de santé de cette clientèle.

Elle est le fruit d'une grande collaboration des intervenant-es de terrain, universitaires, étudiant-es et des services de santé de la Capitale.

 www.cliniquespot.org ou 418-803-3398

 

NOUVEAU (2019) point de services dédié à la santé des femmes (incluant trans et queer) à la YWCA Québec tous les jeudis (dès le 7 février), de 12 h 30 à 15 h 30.

Comité CPU3S : un lieu d'entraide et de partage des expériences qui organise des sorties pour tous/toutes. Contact - Simon Vermette : pairaidant /arobas/ cliniquespot.org

Comité SPOT UL (université Laval) : voir leurs activités sur Facebook

Expositions ...

Pour les expositions et les activités artistiques,
nous recommandons l'agenda offert par la Ville de Québec
et le média Quoi faire à Quebec

Voir aussi notre section Médias alternatifs.