À vos ruelles vertes: soumettez vos idées et recevez un appui

Affichette produite à partir de la page couverture des fiches en format PDF : dessin de deux jeunes filles marchant dans ce qui ressemble à un parc vert urbain. « À vos ruelles vertes - Transformation de votre ruelle ! » Logo : milieux de vie en santé - Nature Québec.Vous voulez améliorer la convivialité de votre ruelle ?  En faire une aire de jeu sécuritaire pour vos enfants, un jardin collectif, une oasis de fraîcheur lors de canicules ?  C'est possible et Nature Québec peut vous aider !  Aménager sa ruelle, c'est un terrain de jeu juste derrière la maison, un potager à deux pas de la cuisine, des BBQ, des soirées entre amis et voisins, un îlot de verdure paisible au milieu du centre-ville.  Il n'y a de limites que votre imagination.

À vos ruelles vertes - Soumettez la candidature de votre ruelle avant le 4 mars 2018 pour bénéficier d'un accompagnement completFormulaire d'inscription en ligne si vous habitez dans la grande ville de Québec.

Vous pouvez aussi télécharger nos fiches de ruelles document Adobe PDF pour réaliser vous-même des aménagements à la pièce.

Voir milieuxdevieensante.org - coordonné par Nature Québec

15 janvier - Journée nationale du vivre-ensemble au Québec

Affichette officielle : dessin de cinq jeunes de dos, bras dessus bras dessous. Trois garçons, deux filles, aux chevelures différentes. « S'ouvrir à la diversité, se rapprocher et affirmer notre appartenance commune à la société québécoise »

Il y a deux ans jour pour jour, le 15 janvier 2016, le Burkina Faso était le théâtre d'un triple attentat terroriste. Parmi les 30 personnes assassinées à Ouagadougou se trouvaient 6 coopérants et coopérantes originaires de la région de Québec.  Un jour avant, un attentat à Jakarta, en Indonésie, coûtait aussi la vie à un Québécois. 

Le 20 octobre 2016, l'Assemblée nationale du Québec adoptait, en présence des familles des victimes, une motion unanime pour faire du 15 janvier la Journée nationale du vivre-ensemble.  L'Assemblée nationale exprimait à cette occasion « sa détermination à créer les conditions propices, au Québec comme à l'étranger, à une plus grande acceptation de la différence et de la diversité, dans un esprit d'ouverture à l'autre ». 

Le comité organisateur de la Commémoration citoyenne de l'attentat de la Grande Mosquée de Québec souhaite souligner la Journée nationale du vivre-ensemble.  Il offre sa solidarité et ses sympathies aux proches des victimes des attentats terroristes et des actes haineux, où qu'ils soient: Ouagadougou, Jakarta, St-Jean-sur-Richelieu, Québec et ailleurs. 

Reportage sur le dépôt de la pétition contre les forages: pour sortir de l’ère du pétrole

Photo : marionnette géante du premier ministre Couillard portant un habit de Père Noël taché d'une substance noire (pétrole). Des gens transportent des boîtes avec des titres dessus représentant à qui Couillard fait des cadeaux. Un faux ministre derrière tient une affiche « Bienvenue en GAZpésie ».Une pétition de plus de 30 000 noms contre les forages a été déposée à l'Assemblée nationale le 5 décembre pour demander au gouvernement libéral d'abandonner l'exploration et l'exploitation du gaz et du pétrole de schiste : « Nous demandons le retrait complet et l'abandon définitif des quatre projets de règlements sur les forages pétroliers et gaziers que le gouvernement du Québec vient d'annoncer.  Nous exigeons de plus un plan de sortie rapide et complet de la filière pétrolière et gazière au Québec », mentionne la pétition.

Lire la suite sur le journal Droit de parole »»»

La pétition fut initiée par le Front commun pour la transition énergétique composé de soixante groupes, dont la Fondation David Suzuki, d'Équiterre, de Greenpeace, du Regroupement vigilance hydrocarbure Québec, d'Eau Secours et de Nature Québec.

Voir aussi !

Lettre de Luc Archambault au ministre de la Sécurité publique (arrestation de masse arbitraire à Québec)

Photo par Réal Michaud en noir et blanc : grand manteau de cuir noir, cheveux longs, la main sur une affiche « Démocratie - Le peuple au pouvoir », drapeau du Québec et, derrière, la façade de l'Assemblée nationale du Québec.Lors de la manifestation du 25 novembre 2017, quarante-cinq personnes ont été arrêtées.  L'artiste Luc Archambault se trouvait devant l'Assemblée nationale pour sa vigile hebdomadaire lorsqu'il a été arrêté.  Le journal Droit de parole publie la lettre qu'il a fait parvenir au ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, pour dénoncer son arrestation. 

Non monsieur Coiteux, le travail des policiers fut loin d'être exemplaire, adéquat et mesuré !  Le travail des policiers est loin d'être exemplaire quand des rafles policières sont organisées à l'aveugle sans s'assurer que les forces de l'ordre en cause agissent avec mesure et discernement.  Et à coup sûr, l'intervention policière du samedi 25 novembre débutant vers 14h05 sur la Place de la Fontaine de Tourny, parvis de l'Assemblée nationale du Québec, haut lieu de la démocratie québécoise, n'était ni mesurée ni menée avec discernement. 

Lire la suite sur le journal Droit de parole »»» (7 décembre 2017)

Une coalition de 4000 groupes communautaires dénoncent la promesse de baisse d'impôts

Logo de la campagne : trois petits bonshommes allumettes tiennent une grand porte-voix rouge sur lequel il est écrit : communautaire.  Engagez-vous pour le ... Autonomie - Reconnaissance - Financement.(Montréal le 24 novembre 2017) -- À quelques heures de l'ouverture du congrès du Parti Libéral du Québec (PLQ), des manifestantes et manifestants issus de groupes communautaires de Québec et de régions environnantes ont tenu un rassemblement pour dire non aux cadeaux électoraux du gouvernement.  Plutôt que de réduire les impôts, ils et elles demandent que les Libéraux cessent la destruction du filet social et qu'ils réinvestissent massivement dans celui-ci, notamment dans les organismes communautaires. Cette action s'inscrit dans le cadre de la campagne Engagez-vous pour le communautaire regroupant l'ensemble du mouvement d'action communautaire autonome du Québec. 

« Ils devraient appeler ça une baisse de la qualité et de l'universalité des services publics, pas une baisse d'impôt » s'insurge Véronique Laflamme, du Front action populaire en réaménagement urbain et co-porte-parole de la campagne.  Elle dénonce la stratégie électoraliste du gouvernement libéral : il tente de faire oublier les coupures qui continuent d'affecter les Québécois et Québécoises.  « Ce sont les compressions des Libéraux qui ont permis ce surplus budgétaire record, fait sur le dos de la population.  Le gouvernement veut maintenant nous "offrir" une baisse d'impôts qui va détériorer davantage le filet social. Il faut refuser ce cadeau empoisonné ! », poursuit la porte-parole. 

Le Haricot magique: ouverture en décembre de l’épicerie zéro déchet

Une épicerie zéro déchet permet d'acheter des aliments et divers produits de façon éco-responsable en donnant la possibilité d'amener ses propres contenants réutilisables ou d'utiliser les contenants offerts en consigne par l'épicerie.  Le but étant de réduire les emballages à usage unique à la source plutôt que de les jeter ou les recycler. 

Logo : une feuille verte pomme à la verticale, avec trois trous blancs aussi à la verticale. Une ligne grise représente un contenant en verre autour. « épicerie zéro déchet ».Après avoir dévoilé hier son logo, l'épicerie de vrac zéro déchet Le Haricot magique, une coopérative de solidarité, annonce son ouverture prochaine dans l'édifice du 510 Saint-François Est.  Elle lance du même coup une campagne d'adhésion et de socio-financement.

510 rue Saint-François Est, à Québec,
devant le parvis de l'église Saint-Roch

C'est dans une section des locaux du Centre de services Québec-Est de la Caisse Desjardins de Québec, devant le parvis de l'église Saint-Roch, que poussera Le Haricot magique.  Si l'échéancier des travaux le permet, l'épicerie de vrac zéro déchet pourrait ouvrir ses portes dès le 1er décembre 2017.

Démocratiser les lunettes avec son Marchand à Québec et Lévis

logo : Le Marchand de lunettes - Lunetterie communautaire. Une petite paire accrochée au bas de la seconde phrase.Ce n'est pas un secret : les lunettes ont des prix souvent prohibitifs pour la moyenne des gens...  D'ailleurs, même l'aide sociale ne couvre qu'une partie des frais à l'achat.*  Nous allons nous abstenir de discuter des raisons des prix de cette industrie**, pour plutôt vous présenter une entreprise alternative, respectée dans le monde communautaire, Le Marchand de lunettes.

Cette entreprise à conscience sociale offre, comme le dit son fondateur, « un modèle à vocation sociale beaucoup plus basé sur le nous de la communauté que sur le je de sa propre richesse ».  Elle vous propose des lunettes de qualité, garanties et à prix raisonnable.  Il écrit aussi « Mon but est simple : démocratiser les lunettes, et ce, sans compromis ».  Sa recette ? « Des montures garanties et de qualité ne s'appuyant sur aucune marque, des lentilles ayant un bon rapport qualité/prix et des coûts fixes à leur MINIMUM ».

Au lieu d'avoir un grand local avec publicité, Le Marchand de lunettes visite de nombreux lieux communautaires dans la grande région de Québec, mais aussi dans les régions de la Mauricie et du Centre‑du‑Québec (entre autres visites!).

Vous pouvez donc en bénéficier dans plusieurs quartiers de Québec et à Lévis !
Voici l'horaire/lieux dans la région de Québec et à Lévis
»»»

__

17 octobre - La pauvreté nous tue: photos et quelques faits à Québec

Deux photos: 1) devant un mur de l'église Saint-Roch, des membres de l'ADDS-QM, dont Monique, tiennent une banderole « Ministère de la pauvreté et de l'exclusion sociale - Québec ». 2) Foule sur le parvis, environ 200 visibles ; arbres aux couleurs d'automne.( Québec, le 17 octobre 2017) — À l'occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la pauvreté, des centaines de personnes ont manifesté pour dénoncer la dégradation constante des conditions de vie d'un nombre important de nos concitoyennes et concitoyens et le manque de volonté politique pour éliminer la pauvreté et lutter efficacement contre les préjugés (photos).

C'est sous le thème « la pauvreté nous tue ! » que les manifestantes et manifestants ont marché dans le quartier St-Roch.  « Les mots peuvent paraître durs, mais la réalité vécue par des milliers de personnes l'est encore plus.  Le gouvernement fait le choix de fermer les yeux.  Pourtant, la pauvreté tue !   Il est plus que temps que des mesures concrètes soient prises pour l'éradiquer », dénonce Anne-Valérie Lemieux Breton, porte-parole du comité 17 octobre.*

Les chiffres parlent d'eux-mêmes :

Nouvelles de Québec de la Coordination des actions contre le racisme (CACR)

Grande bannière blanche tenue par des gens au devant d'une manifestation, se lisant « Marchons contre le racisme avant le racisme ne nous marche dessus.»La Coordination des actions contre le racisme (CACR), à Québec, réunit des organisations et des individus soucieux de construire une société juste et inclusive. Il s'agit d'une coalition souple qui vise d'abord et avant tout à partager l'information et à coordonner les efforts.  Nous croyons que nous devons mettre en commun nos idées, nos moyens et nos idéaux afin de faire disparaitre le racisme.

Depuis sa rencontre le 7 septembre 2017, la CACR a mis de l'avant différents projets.  Notre objectif est de vous informer, mais surtout de solliciter votre participation active à cette coalition.

Plusieurs activités et plusieurs niveaux d'implication:

Ateliers et services gratuits dans Vanier et Duberger (45ans+)

Logo : dessin d'un phare maritime.À tous les mois, pour les personnes de 45 ans et plus, il y a plusieurs ateliers/rencontres sur divers thèmes organisés par la Fraternité de Vanier, ainsi que des services utiles dont notamment des repas chauds à domicile (! 5.5 $) et un transport pour vos rendez-vous médicaux (il faut contribuer au coût de l'essence seulement) !

Exemples de thèmes des rencontres : les Neurones grises à la Bibliothèque Duberger, la cuisine, les émotions et le rire, etc.

Site ou appelez 418-683-2400 / fraternitedevanier /arobas/ videotron.ca

De nombreux regroupements citoyens demandent le retrait des règlements sur les hydrocarbures

Bannière tirée du site : photo, en filtre bleu dense, d'une foule. Ombre du territoire du Québec avec des éclats noirs autour, comme des gouttes de pétrole giclant.

Les groupes environnementaux, citoyens et syndicaux demandent le retrait des projets de règlements et de la Loi sur les hydrocarbures

(21 septembre 2017) – Les groupes citoyens, environnementaux et syndicaux réagissent vivement aux projets de règlements de mise en œuvre de la Loi sur les hydrocarbures que le gouvernement de Philippe Couillard a rendus publics mercredi 20 septembre 2017.  Ils demandent le retrait pur et simple ainsi que la suspension de la Loi sur les hydrocarbures.  Après avoir eu l'odieux de passer cette loi en force sous le bâillon alors qu'une grande majorité de la société civile s'y opposait, le gouvernement provincial ajoute l'injure à l'insulte en autorisant des forages à proximité des zones habitées et dans les plans d'eau

Faits saillants :

  • près de 300 municipalités réclament une dérogation au gouvernement provincial pour mieux protéger leur eau potable ;
  • le gouvernement prévoit des distances séparatrices de 40 à 275 mètres entre les puits de forage et les sources d'eau, parcs nationaux, les établissements publics, etc.
  • La Loi sur les hydrocarbures est une section d'une loi plus large mise de l'avant vers la fin de l'été 2016. Voir Projet de loi 106 : « cheval de Troie » pour les combustibles fossiles au Québec 
  • le gouvernement souhaite imposer des limites financières à la responsabilité des entreprises en cas de fuites et de dégâts environnementaux, au lieu de laisser les cours de justice établir librement les montants appropriés selon les dégâts ;
  • tout nouveau projet d'exploration et d'exploitation pétrolière ou gazière signifie une hausse des GES et nous éloigne indéniablement d'une sortie rapide des hydrocarbures, menaçant les communautés et l'environnement. 

Objectif emploi: un clou dans le cercueil de la dignité (actions à Québec & Lévis)

Photo : environ 8 personnes étendues sur le sol. Bannière « OBJECTIF EMPLOI NOUS JETTERA À LA RUE » (rouge sur blanc).(À Québec, le 30 août 2017) – À quelques jours de la fin de la période de consultation sur les règlements du nouveau programme « Objectif emploi » (Projet de loi 70), la Coalition régionale contre PL70, composée des groupes de défense des droits des personnes assistées sociales des régions de Québec et Chaudière-Appalaches et leurs allié.es, est allée livrer un message au Centre local d’emploi des Quartiers Historiques sous forme de « die-in ».

« Le message est clair : 628 $ par mois, ça ne se coupe pas ! », réitère Renée Dubeau, porte-parole de la Coalition . « C’est notre message depuis la sortie du projet de loi 70 et nous continuerons de le marteler jusqu’à ce que le ministre Blais recule sur les obligations et pénalités comprises dans Objectif emploi », renchérit la porte-parole.

Pages