« On n'en échappera pas, dit-elle » - L'Asso. des centres de traitement des dépendances du Québec [Aide sociale]

logo de l'ACTDQ: plusieurs demi-cercles. Un bleu-noir au bas, un plus petit orange qui ressemble à une personne qui vole vers le haut, deux gris vers le centre.

Modifications au programme d'aide sociale

(Québec, le 10 avril 2013) - L'Association des centres de traitement des dépendances du Québec (ACTDQ)* considère que les ajouts annoncés hier par la ministre Agnès Maltais ne répondent pas aux besoins des prestataires aux prises avec un problème de dépendance. Du même coup, l'ACTDQ souhaite rectifier qu'il ne s'est pas positionné en faveur des modifications présentées le 9 avril, mais plutôt en mode discussion.

Jeudi dernier, l'ACTDQ a avisé le cabinet et le ministère de madame Maltais que nous serions en assemblée générale spéciale le 9 avril afin de nous positionner sur les propositions actuelles du ministère. Or, nous apprenons lors du point de presse de Madame Maltais que notre association est en faveur des modifications ce qui est complètement faux. « Nous reconnaissons le besoin de balises pour le Ministère de l'Emploi et de la Solidarité sociale (MESS), mais pas dans les paramètres actuels. », explique Vincent Marcoux, directeur général de ACTDQ. Ce dernier souligne du même coup trouvé prématuré et cavalier le point de presse tenu hier par la Ministre.

Ces dernières semaines, l'ACTDQ a rencontré à 5 reprises le MESS. Au fil des rencontres, les procédures administratives n'ont cessé d'augmenter afin de considérer l'ensemble des cas d'exceptions. Rappelons que cette clientèle vulnérable présente une problématique chronique, sévère et persistante. Force est de constater que l'ensemble de cette clientèle sera une exception au règlement. Devant ce constat, l'ACTDQ demande l'abolition du nombre maximum de séjours. Cette balise apparaît particulièrement hasardeuse au plan clinique. En effet, une personne qui demande de l'aide se retrouve trop souvent en situation de vulnérabilité où le risque de démobilisation, de suicide ou de comportements inappropriés est présent.

Par ailleurs, les centres certifiés proposent d'augmenter le délai de 183 à 275 jours afin de cibler les véritables cas d'exceptions. Ces derniers considèrent que le cheminement de réinsertion sociale qui correspond à un processus consécutif et complémentaire au traitement du client devrait être considéré à part du délai prescrit. Plusieurs centres certifiés sont spécialisés en réinsertion sociale et verraient ainsi la presque totalité de leur clientèle être affectée par cette mesure administrative.

De multiples procédures restent à identifier et à préciser avant d'imposer des balises administratives dans un secteur aussi sensible que la toxicomanie. « Il serait pertinent d'évaluer les impacts ou tout au moins d'être à l'écoute des préoccupations cliniques des centres reconnus dans ce domaine si on souhaite n'échapper personne. », a répété Monsieur Marcoux.

Mais où est le Ministère de la Santé et des Services sociaux ?

Concernant les audits, les évaluations et tout encadrement possible. Nous rappelons à la ministre Maltais que les centres certifiés communautaires et privés est le réseau de la santé le plus encadré et légiféré du Québec. Le processus de certification, les inspecteurs des agences, le commissaire régional aux plaintes et le protecteur du citoyen représentent déjà un ensemble significatif d'éléments de contrôle. Où est le ministère de la Santé pour informer madame Maltais de l'encadrement rigoureux mis en place à travers le processus de certification ?


* L'association des centres de traitement des dépendances du Québec

Fondée en 2008, l'ACTDQ est une association nationale regroupant 54 organismes certifiés par le ministère de la Santé et des Services sociaux, privés ou communautaires, oeuvrant en toxicomanie et offrant de l'hébergement. Partout au Québec, les membres de l'association représentent un total de 1700 lits et plus de 9000 personnes y ont été hébergées au courant de l'année 2011-2012. 

Activités en continu

Émissions de radio alternatives à Québec

   Il s'agit d'émissions sur les ondes radios communautaires de CKIA (88,3 FM), CKRL (89,1 FM) et CHYZ (94,3 FM).  Nous souhaitons donner plus de visibilité aux émissions radiophoniques indépendantes ayant un caractère engagé ou même progressiste. »»»

Ateliers grands publics - Métiers d’art pour tous/toutes à Québec

Située au cœur du dynamique quartier Saint-Roch, la Maison des métiers d'art de Québec offre des ateliers grand public animés par des artisans-créateurs professionnels, dans un contexte de formation favorisant une pédagogie individualisée.  Les locaux de la MMAQ sont vastes et dotés d'équipements spécialisés.

Plus de 30 ateliers, dont céramique, sculpture, textile, dessin, etc. !

  • NOUVEAU : session hiver 2019 : les inscriptions se font en ligne et les liens sont disponibles sur la page de chaque cours (lien ci-dessus)
  • Les ateliers durent entre 6 et 30 heures et le coût varie entre 100 et 250 $, que vous pouvez payer en deux versements. 
  • Toutes les inscriptions se font en ligne (ne pas confondre avec paiement) dans l'article de l'atelier qui vous intéresse sur le site ici de la MMAQ.  Après avoir complété votre inscription, il vous sera possible de payer tout de suite en ligne ou plus tard (par chèque ou en personne).

Canal Savoir - Tant de choses à découvrir gratuitement

Un grand nombre de vidéos, de qualité, sur divers sujets sont à votre disposition gratuitement sur le site du Canal Savoir.  Les sujets sont variés : divers enjeux démocratiques, environnement, histoire, l'inclusion des personnes différentes, santé, sciences en tout genre, solidarité et coopération internationales, etc.

Le Canal Savoir est un organisme sans but lucratif dédiée à la diffusion et à la vulgarisation des connaissances et de témoigner de l'effervescence des milieux de création du savoir.

Logo de l'émission Planète Terre : un globe terrestre sur un fond de nuages cosmiques bleu vaporeux. Les continents sont blancs.Par exemple, le CESIQ vous recommande l'émission Planète Terre (émission pour mieux comprendre l'actualité internationale avec l'aide d'expert.es du Centre d'études et de recherches internationales de l'Université de Montréal).

Ateliers et services gratuits dans Vanier et Duberger (45ans+)

Logo : dessin d'un phare maritime.À tous les mois, pour les personnes de 45 ans et plus, il y a plusieurs ateliers/rencontres sur divers thèmes organisés par la Fraternité de Vanier, ainsi que des services utiles dont notamment des repas chauds à domicile (! 5.5 $) et un transport pour vos rendez-vous médicaux (il faut contribuer au coût de l'essence seulement) !

Exemples de thèmes des rencontres : les Neurones grises à la Bibliothèque Duberger, la cuisine, les émotions et le rire, etc.

Site ou appelez 418-683-2400 / fraternitedevanier /arobas/ videotron.ca

SPOT : clinique itinérante

Logo: le O et le T ont un rond, comme une tête de personnages. Clinique communautaire de santé et d'enseignement.SPOT est une clinique à l'intention des personnes marginalisées et de celles en situation de vulnérabilité sociosanitaire, non rejointes par l'offre de soins et services, qui en plus d'offrir des soins et services adaptés, permettra de former, dans un contexte de collaboration interdisciplinaire, une relève professionnelle sensibilisée aux enjeux sociaux et aux besoins de santé de cette clientèle.

Elle est le fruit d'une grande collaboration des intervenant-es de terrain, universitaires, étudiant-es et des services de santé de la Capitale.

 www.cliniquespot.org ou 418-803-3398

 

NOUVEAU (2019) point de services dédié à la santé des femmes (incluant trans et queer) à la YWCA Québec tous les jeudis (dès le 7 février), de 12 h 30 à 15 h 30.

Comité CPU3S : un lieu d'entraide et de partage des expériences qui organise des sorties pour tous/toutes. Contact - Simon Vermette : pairaidant /arobas/ cliniquespot.org

Comité SPOT UL (université Laval) : voir leurs activités sur Facebook

Expositions ...

Pour les expositions et les activités artistiques,
nous recommandons l'agenda offert par la Ville de Québec et le média Quoi faire à Quebec

Ou voir notre section Médias alternatifs.