La Cour rejette la poursuite de Gastem: «une victoire pour la population québécoise»

La Cour supérieure du Québec rejette la poursuite de Gastem contre Ristigouche Sud-Est : « Une victoire pour toute la population québécoise et pour le droit des municipalités de protéger l’eau potable.» Logo : Eau Secours ! ; Greenpeace ; Nature Québec ; RVHQ ; CCCPEM.(28 février 2018) – Eau Secours, Greenpeace Canada, Nature Québec, le Regroupement vigilance hydrocarbures Québec et le Comité des citoyens et citoyennes pour la protection de l'environnement maskoutain accueillent avec joie la décision de la Cour supérieure du Québec de rejeter la poursuite que la pétrolière Gastem a intentée il y a près de cinq ans contre la petite municipalité gaspésienne de Ristigouche Sud-Est en lui reprochant d'avoir adopté un règlement de protection de l'eau potable.  Les groupes environnementaux et citoyens voient en ce jugement un précédent juridique important qui aura une incidence sur la capacité future des municipalités québécoises de protéger leurs sources d'eau potable.

La juge Nicole Tremblay a reconnu que la municipalité avait le droit d'adopter ce règlement afin de répondre aux préoccupations et aux revendications de la population. 

Alors que les municipalités ont le devoir de fournir une eau de qualité à leurs citoyens et citoyennes, Gastem contestait leur droit de protéger leurs sources d'eau potable.  Le jugement d'aujourd'hui vient cristalliser ce droit essentiel,
- explique Alice-Anne Simard de Eau Secours.

Pour les groupes, cette annonce est une victoire symbolique qui pourra inspirer d'autres communautés un peu partout au Québec. 

Qu'une municipalité de 160 habitants ose affronter de la sorte une compagnie pétrolière, malgré l'intimidation et les nombreuses années d'incertitude, c'est une leçon de résilience et de courage qui inspirera sans doute plusieurs autres municipalités.  Cette victoire peut réellement se résumer en trois mots : David contre Goliath,
se réjouit Carole Dupuis du Regroupement vigilance hydrocarbures Québec.

La Cour a ordonné à Gastem de payer plus de 160 000 $ d'ici 30 jours pour les dépenses encourues par Ristigouche Sud-Est en frais juridiques et pour la campagne de sociofinancement que la municipalité a dû mettre en branle

Non seulement la pétrolière réclamait plus d'un million de dollars à la municipalité, un montant totalement injustifié, mais elle faisait tout en son possible pour allonger les procédures légales et siphonner les fonds de Ristigouche Sud-Est.  Heureusement que la municipalité était résolue et que la population québécoise a répondu massivement à la campagne de sociofinancement,
rappelle Alice-Anne Simard de Eau Secours.

Les groupes dénoncent toutefois l'inaction du gouvernement québécois sur ce dossier.

Pendant près de cinq ans, Ristigouche Sud-Est a tenté d'obtenir l'aide du gouvernement, mais ce dernier a refusé d'intervenir et a même ajouté l'insulte à l'injure en adoptant son Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection.  Ce règlement est contesté par plus de 300 municipalités, dont Ristigouche Sud-Est, en raison des distances séparatrices beaucoup trop étroites qu'il impose entre les forages d'hydrocarbures et les sources d'eau.  Difficile de ne pas y voir un parti pris du gouvernement Couillard pour l'industrie pétrolière et gazière,
se désole Patrick Bonin de Greenpeace Canada.

Ce jugement pourrait mobiliser les citoyens et les citoyennes aux prises avec des puits de forage dans leur municipalité. 

Alors que le sous-sol de plus de 50 000 km2 du territoire québécois a été vendu aux pétrolières et aux gazières sans le consentement de la population, la nouvelle réglementation proposée par le gouvernement pourrait donner le coup d'envoi à une nouvelle vague de forages qui viendraient menacer les nappes phréatiques ainsi que les bassins versants des rivières.  On sent sur le terrain que les gens sont inquiets pour leur eau.  Ce jugement apporte de l'espoir aux autres municipalités qui devront bientôt se battre pour protéger leur eau,
affirme Jacques Tétreault du Comité des citoyens et citoyennes pour la protection de l'environnement maskoutain.

Les groupes insistent sur la portée positive de ce jugement.

Nous avons assisté à une incroyable mobilisation de la part de la population de Ristigouche Sud-Est, mais aussi de tous les citoyens et les citoyennes des quatre coins du Québec qui ont soutenu la petite municipalité pendant plusieurs années.  Cette victoire, c'est vraiment la victoire de tous les Québécois et les Québécoises,
conclut Christian Simard de Nature Québec.

Voir aussi :

Activités en continu

Émissions de radio alternatives à Québec (sept.2019)

Un i avec des ondes arrondies sur son côté gauche et droite. Il s'agit en fait du logo du réseau Indymedia, mais avec un style bleuté et dégradé élégant   Nous vous offrons une grille horaire des émissions qui abordent divers enjeux sur les ondes radios communautaires de CKIA (88,3 FM), CKRL (89,1 FM) et CHYZ (94,3 FM).  Nous souhaitons donner plus de visibilité aux émissions radiophoniques indépendantes ayant un caractère engagé ou même progressiste. »»»

Ateliers grands publics - Métiers d’art pour tous/toutes à Québec

   Située au cœur du dynamique quartier Saint-Roch, la Maison des métiers d'art de Québec offre des ateliers grand public animés par des artisans-créateurs professionnels, dans un contexte de formation favorisant une pédagogie individualisée.  Les locaux de la MMAQ sont vastes et dotés d'équipements spécialisés. 

Plus de 30 ateliers, dont céramique, sculpture, textile, dessin, etc. !

  • Programmation 2019-2020: disponible sur le site à partir du 1er juin 2019. 
  • Session Automne 2019: inscriptions possibles à partir du 12 août 2019. 
  • Les inscriptions se font en ligne (lien ci-dessus)  
  • Les ateliers durent entre 6 et 30 heures et le coût varie entre 100 et 250 $, que vous pouvez payer en deux versements. 
  • Toutes les inscriptions se font en ligne (ne pas confondre avec paiement) dans l'article de l'atelier qui vous intéresse sur le site ici de la MMAQ.  Après avoir complété votre inscription, il vous sera possible de payer tout de suite en ligne ou plus tard (par chèque ou en personne). 

Savoir.tv - Tant de choses à découvrir gratuitement

    Un grand nombre de vidéos de qualité, sur divers sujets sont à votre disposition gratuitement sur le site savoir.tv.  Les sujets sont variés : divers enjeux démocratiques, environnement, histoire, l'inclusion des personnes différentes, santé, sciences en tout genre, solidarité et coopération internationales, etc.

Le Savoir.TV est un organisme sans but lucratif dédiée à la diffusion et à la vulgarisation des connaissances et de témoigner de l'effervescence des milieux de création du savoir.

Logo de l'émission Planète Terre : un globe terrestre sur un fond de nuages cosmiques bleu vaporeux. Les continents sont blancs. Recommandé par le CESIQ.

Ateliers et services gratuits dans Vanier et Duberger (45ans+)

Logo : dessin d'un phare maritime.À tous les mois, pour les personnes de 45 ans et plus, il y a plusieurs ateliers/rencontres sur divers thèmes organisés par la Fraternité de Vanier, ainsi que des services utiles dont notamment des repas chauds à domicile (! 5.5 $) et un transport pour vos rendez-vous médicaux (il faut contribuer au coût de l'essence seulement) !

Exemples de thèmes des rencontres : les Neurones grises à la Bibliothèque Duberger, la cuisine, les émotions et le rire, etc.

Site ou appelez 418-683-2400 / fraternitedevanier /arobas/ videotron.ca

SPOT : clinique itinérante

Logo: le O et le T ont un rond, comme une tête de personnages. Clinique communautaire de santé et d'enseignement.   SPOT est une clinique à l'intention des personnes marginalisées et de celles en situation de vulnérabilité sociosanitaire, non rejointes par l'offre de soins et services.  Il y a aussi un point de services au YWCA Québec dédié à la santé des femmes (incluant trans et queer) depuis 2019.  En plus d'offrir des soins et services adaptés, permettra de former, dans un contexte de collaboration interdisciplinaire, une relève professionnelle sensibilisée aux enjeux sociaux et aux besoins de santé de cette clientèle. 

   Elle est le fruit d'une grande collaboration des intervenant-es de terrain, universitaires, étudiant-es et des services de santé de la Capitale.

 www.cliniquespot.org ou 418-803-3398

 

Comité CPU3S : un lieu d'entraide et de partage des expériences qui organise des sorties pour tous/toutes. Contact - Simon Vermette : pairaidant /arobas/ cliniquespot.org

Comité SPOT UL (université Laval) : voir leurs activités sur Facebook

Expositions ...

Pour les expositions et les activités artistiques,
nous recommandons l'agenda offert par la Ville de Québec
et le média Quoi faire à Quebec

Voir aussi notre section Médias alternatifs.