Regroupement vigilance hydrocarbures Québec dénonce la dérive autoritaire et s'engage sur la voie de la résistance pacifique

Dessin infographique : du pétrole a coulé d'un baril noir et forme les continents de la Terre.(Québec, le 8 décembre 2016) – Consterné d'apprendre que le gouvernement Couillard a l'intention d'imposer le bâillon pour faire adopter son projet de loi no 106 ce vendredi 9 décembre, y compris le projet de loi sur les hydrocarbures qui en constitue le chapitre IV, le Regroupement vigilance hydrocarbures Québec (RVHQ) —qui fédère plus de 130 comités de toutes les régions du Québec— dénonce la dérive autoritaire qui sous-tend cette tactique et s'engage à mettre en place un programme de préparation à la résistance pacifique, tel que décidé par ses membres réunis en assemblée générale le 27 novembre dernier.  « Le gouvernement Couillard peut bâillonner l'Assemblée nationale mais il ne peut pas bâillonner la population », a déclaré Carole Dupuis, coordonnatrice générale et porte-parole du RVHQ.

Le programme de préparation à la résistance pacifique permettra aux groupes citoyens qui s'en prévaudront de planifier toutes les formes possibles d'action non violente pour barrer le passage aux foreuses qui s'aventureraient sur leur territoire dans l'intention d'y rechercher ou d'y extraire du pétrole ou du gaz.  Chaque groupe du RVHQ est souverain et pourra opter pour cette approche si ses membres en décident ainsi.

C'est le cas du Comité Gaz de schiste Saint-Marc-sur-Richelieu, qui s'est d'ailleurs déjà doté d'un plan d'action structuré présenté sur Internet dans une vidéo intitulée VidéoMob Schiste911 Saint-Marc.  Selon la porte-parole de ce groupe, Chantale Gamache,

« Créer un environnement réglementaire qui déroule le tapis rouge devant les pétrolières et les gazières, c'est lancer à la population le plus mauvais message qui soit.  Pour protéger notre eau potable, pour préserver nos écosystèmes, pour laisser un avenir aux futures générations, nous devons tourner immédiatement le dos au développement des hydrocarbures et accélérer la transition énergétique afin de diminuer graduellement nos besoins en énergies fossiles et nos émissions de GES, tel que proposé depuis longtemps par les scientifiques ».

Le Comité de citoyens responsables de Bécancour estime lui aussi qu'après avoir utilisé inlassablement, pendant six ans, toutes les tribunes possibles pour exprimer leur opposition, sans avoir été entendus, les citoyens doivent se préparer à bloquer physiquement les projets.  « Nous, à Bécancour, on est dépassé par ça, a affirmé Françoise Brunelle, membre de ce comité.  On est révolté.  On attend d'entendre sonner le clairon qui nous lie à tous les autres groupes.  On est prêt à se lever ».

Le Comité vigilance hydrocarbures de la MRC de Lotbinière a également décidé de se préparer à l'éventuelle arrivée des foreuses.  Sa porte-parole, Irène Dupuis, trouve particulièrement méprisante la manière dont le premier ministre manipule la notion d'acceptabilité sociale

« Philippe Couillard lui-même a affirmé qu'il n'y a pas d'acceptabilité sociale pour de tels projets au Québec, mais il bâillonne l'Assemblée nationale pour faire adopter une loi qui les permet.  Il a même l'effronterie de nous dire que ce sont les citoyens/citoyennes qui doivent les bloquer (Radio-Canada, 16 nov. 2016).  Quel autre choix nous reste-t-il ? »

Pour Joceline Sanschagrin, du Comité vigilance hydrocarbures de Montréal, il n'est pas question que les pétrolières ou les gazières risquent de contaminer l'eau potable des Québécois.  « Si on en vient là, je serai au rendez-vous, avec plusieurs autres membres du groupe de Montréal, pour aider les citoyens des territoires touchés à entraver les travaux d'une compagnie », a-t-elle promis.

John Pineault, de L'Île-d'Anticosti, fait partie des maires qui se sont engagés aujourd'hui même à être « au côté des citoyens qui feront barrage à l'invasion de nos territoires par les sociétés gazières et pétrolières quand elles oseront s'y présenter » (lettre ouverte des maires).  M. Pineault s'engage d'ailleurs à organiser lui-même la résistance sur l'île.  « Il n'y a pas une foreuse qui va débarquer ici et le gouvernement le sait, » a-t-il affirmé, en répétant à quel point ce projet de loi le scandalise.  « Je ne peux pas croire que le gouvernement va adopter ça, c'est incroyable », a-t-il déploré.

Le Collectif moratoire alternatives vigilance et intervention (CMAVI) emboîte le pas au RVHQ et s'engage lui aussi à recourir à l'action directe non violente pour mettre les bâtons dans les roues des compagnies pétrolières et gazières. 

« Si Philippe Couillard impose le bâillon pour faire adopter son projet de loi 106 sur les hydrocarbures, c'est toute la démocratie qui sera bafouée.  Soyez assuré, monsieur le Premier Ministre, que nous prendrons tous les moyens à notre disposition pour vous rappeler à qui vous êtes redevable », a renchéri Serge Fortier, porte-parole du Collectif.

Au tournant de la décennie, les groupes citoyens avaient barré le chemin aux gazières en faisant campagne sous le thème « Vous n'entrerez pas chez nous ».  Selon Jacques Tétreault, coordonnateur général adjoint, ce thème a conservé toute son actualité : « La détermination des citoyens n'a pas fléchi, elle a augmenté, car nous en savons beaucoup plus aujourd'hui sur les dommages causés par les procédés non conventionnels et par le réchauffement planétaire », a-t-il expliqué.

Un sondage SOM a révélé récemment que 67 % des Québécois s'opposent à l'adoption d'une loi qui permettrait l'utilisation de procédés comme la fracturation hydraulique, la fracturation à l'acide ou la stimulation des puits à l'acide – procédés qui sont généralement nécessaires pour extraire le pétrole et le gaz au Québec, en raison des types de gisement qu'on y trouve, et qui sont permis en vertu du projet de loi 106.  Le sondage indiquait aussi qu'à peine 10 % des Québécois sont d'accord avec les dispositions du projet de loi sur les droits d'accès et d'expropriation donnés aux compagnies, alors que 88 % s'y opposent.

« Le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles se plaît à répéter que "consensus ne signifie pas unanimité", a rappelé Carole Dupuis.  Enfoncer dans la gorge des citoyens une loi dont 67 % ne veulent pas alors que seulement 29 % sont d'accord, c'est ça, son idée du consensus ? Va-t-il maintenant nous menacer de faire venir l'armée comme son vis-à-vis fédéral l'a fait récemment au sujet des pipelines ? »

 

Activités en continu

Émissions de radio alternatives à Québec

Février 2017 : certaines émissions ont changé d'horaire ou ne sont plus.
Les corrections sont indiquées.

Il s'agit d'émissions sur les ondes radios communautaires de CKIA (88,3 FM), CKRl (89,1 FM) et CHYZ (94,3 FM).  Nous souhaitons donner plus de la visibilité à des émissions radiophoniques indépendantes ayant un caractère engagé ou même progressiste. »»»

Ateliers et services gratuits dans Vanier et Duberger (45ans+)

Logo : dessin d'un phare maritime.À tous les mois, pour les personnes de 45 ans et plus, il y a plusieurs ateliers/rencontres sur divers thèmes organisés par la Fraternité de Vanier, ainsi que des services utiles dont notamment des repas chauds à domicile (! 5.5 $) et un transport pour vos rendez-vous médicaux (il faut contribuer au coût de l'essence seulement) !

Exemples de thèmes des rencontres : alimentation saine/cuisine, anxiété et dépression, mieux s'affirmer, rencontres mensuelles Les neurones grises à la bibliothèque, le tabagisme (pour arrêter), etc.

Voir la programmation de janvier (page 2) à mai 2017 (page 1) document Adobe PDF

ou appelez 418-683-2400 / fraternitedevanier /arobas/ videotron.ca

Sherpa (PECH) : activités durant l'hiver

Image de la première page de la programmation hivernaleLa période d'inscription des cours pour l'hiver 2017 est en cours!

La Galerie Sherpa (PECH) offre plusieurs activités que vous pouvez survoler sur l'image ici.  La programmation complète sera affichée sur le site.

Pour l'inscription vous aurez besoin de votre :

  • certificat de naissance « grand format »
  • carte d'assurance-maladie
    • À l'exception des cours « Biodanza » et « Les bouches bées anonymes »

Pour s'inscrire: Monique Bergeron 418-523-2820 / Info: Lydia Trahan 418-523-2820

*Pour les cours de communication consciente, vous devez obligatoirement fournir une preuve de revenu (Déclaration de revenu (rapport d'impôts), ou carnet de réclamations (bénéficiaires de l'aide sociale).

SPOT : clinique itinérante

Logo: le O et le T ont un rond, comme une tête de personnages. Clinique communautaire de santé et d'enseignement.SPOT est une clinique à l'intention des personnes marginalisées et de celles en situation de vulnérabilité sociosanitaire, non rejointes par l'offre de soins et services, qui en plus d'offrir des soins et services adaptés, permettra de former, dans un contexte de collaboration interdisciplinaire, une relève professionnelle sensibilisée aux enjeux sociaux et aux besoins de santé de cette clientèle.

Elle est le fruit d'une grande collaboration des intervenant-es de terrain, universitaires, étudiant-es et des services de santé de la Capitale.

 www.cliniquespot.org ou 418-803-3398
Clinique exceptionnellement fermée les mardi 7 et mer. 8 mars 2017

Les Merveilleuses têtes heureuses

Logo: quatre masques de théâtre forment un cercle avec des triangles courbés jaunes et bleus. Masques triste, souriant, perplexe et un sans yeux.Les Merveilleuses Têtes Heureuses

Créé en 2008, la Troupe École de Théâtre Les Merveilleuses Têtes Heureuses est un organisme communautaire à but non lucratif non subventionné, géré, entre autres, par et pour des personnes vivant ou ayant vécu un trouble mental dans une perspective de gestion participative et dans une vision d'appropriation du pouvoir d'agir.  Elle a pour mission de sensibiliser la population, mais également de promouvoir l'art dramatique comme outil d'intervention sociale en créant un milieu propice à la création et à l'émencipation. Dans le cadre du programme « Services de formation à l'intégration sociale », en partenariat avec le Centre Louis-Jolliet de la Commission scolaire de la Capitale et de l'Alliance des Groupes d'Intervention pour le Rétablissement en santé mentale (AGIR), la troupe en plus de sa programmation régulière travaille en partenariat avec les organismes intéressés par ses services. À travers le théâtre, les participant.es développent des habiletés personnelles et sociales qui facilitent leur rétablissement en société.

Les ateliers sont ouverts à tous/toutes. 
Les ateliers débutent le 12 septembre 2016, mais vous pouvez rejoindre le groupe plus tard.

Information - Inscription : 418-525-6187 Poste 225
435 rue Du Roi, Québec, QC G1K 2X1

Expositions ...

Architectonique - peintures et sculptures

Par Jonathan Roy aussi à la Galerie Louise-Carrier


Manif d'art 8

Du 17 février au 14 mai 2017

Affichette : des rayons jaunes jaillisent d'un centre blanc, de manière symétrique des deux côtés. Les rayons sont un pliés. Un peu psychédélique.  L'art de la joie /8, en lettres roses grasses.Le public est invité à découvrir les expositions et à participer aux nombreuses activités qui évolueront autour du thème de L'Art de la joie.  Placée sous le signe de la nouveauté, plus de 100 artistes sont répartis dans plusieurs points importants et névralgiques de la ville de Québec.

  • cinq parcours de visite seront proposés afin de découvrir à pied les lieux d'exposition ;
  • évènements spéciaux, ateliers, rencontres ;
  • La P'tite Manif, un pendant de Manif d'art avec des activités et des expositions spécifiquement conçues pour les enfants et les jeunes familles.
  • 16 février : Soirée-bénéfice pour la Manif d'art et la Fondation du Musée
    (encan et projections)

25X La révolte - Musée de la civilisation

Affichette sur fond d'une photo de foule dense, vue de dos, portant des tuques et vêtement d'hiver. 25X La Révolte ! Découvrez 25 événements qui, depuis la chute du mur de Berlin, marquent notre époque. Musée de la civilisation.Exposition jusqu'au 12 mars 2017, mais aussi les conférences «Turbulences»