Occupons Québec : la Cour condamne l'expulsion - Ligue des droits et libertés

[ Fil de presse et articles d'info sous le communiqué ]

Photo du point de presse quand Sébastien Harvey, de la Ligue des droits et libertés, s'adresse aux médias. Un caméraman est vue de dos. Devant, il y a 8 militant-es et journalistes indépendants. André Bérubé, le plaignant, écoute M. Harvey.

Photo (D-Max): Sébastien Harvey, de la Ligue des droits et libertés, s'adresse aux médias.

Une photo suivi d'une affichette: photo de tentes sur le béton du parc, derrière des édifices éclairés pour la nuit. En-dessous, l'affichette ressemble à une affiche de construction: Vous espériez un signe, le voilà. 99 % !!!!! Occupy Québec le 22 oct.Expulsion d'Occupons Québec :
La Ville de Québec devra dorénavant se remettre en question

Québec, vendredi 9 mai 2014 - La Ligue des droits et libertés (section de Québec) salue la décision rendue le 1er mai par l'honorable Jacques Tremblay (Jugement officiel en ligne ou scanneur :PDF) dans laquelle le tribunal enjoint la Ville de Québec de dédommager financièrement un manifestant du mouvement Occupons Québec pour la violation de ses droits fondamentaux.

Dans sa décision, la Cour du Québec, division des petites créances, reconnaît, à l'instar des autres tribunaux canadiens, que les tentes utilisées par les manifestants constituaient un moyen d'expression pouvant bénéficier de la protection de la Charte Canadienne. En effet, plus qu'un simple campement, l'action d'Occupons Québec s'insérait dans un mouvement mondial de contestation de l'ordre politique et des inégalités sociales grandissante au détriment de 99 % de la population. La tente y symbolisait la précarité, mais affirmait aussi la résolution des manifestants qui renonçaient au confort pour faire porter leur message.

Le juge Tremblay souligne également à plusieurs reprises le respect avec lequel les manifestants se sont soumis aux contrôles de sécurité de Québec. 

Puisqu'il s'agissait d'une activité protégée par les Chartes canadienne et québécoise, la Ville se devait de superviser et d'encadrer les manifestants, « jusqu'au moment où la permanence des objets utilisés pour diffuser son message entre substantiellement à l'encontre de la vocation de l'espace public ».  Or, de notre point de vue, le campement qui accueillait des rencontres et des débats quotidiens incarnait l'essence même de la place publique. On ne peut pas en dire autant du sapin de Noël solitaire qui a pris leur place.

Nous dénonçons, à l'instar du juge Tremblay, le fait que la décision d'expulser les manifestants n'ait en aucun cas été soumise à un tribunal neutre et impartial mais ait plutôt été prise de façon unilatérale par la Ville de Québec : « Le Tribunal considère que Québec commet une faute en se faisant justice elle-même et commet une atteinte à la libre expression de Bérubé de façon unilatérale sans chercher à obtenir un arrêt volontaire de la manifestation et surtout sans obtenir une ordonnance d'une cour de justice confirmant Québec dans sa position juridique.  Plusieurs villes canadiennes ont pourtant pris cette voie pour la résolution du conflit.»

L'administration Labeaume qui ne brille pas par son respect de la dissidence et de la différence rencontre ici un premier obstacle.  Elle devra désormais se questionner plus sérieusement sur ses différents règlements discriminatoires envers les itinérants et portant atteinte au droit légitime de manifester.  Elle devra aussi compter sur une opposition qui, avec ce jugement, trouve une légitimité inespérée.


Jugement (original) : Jugement officiel en ligne ou Scanneur document Adobe PDF

Pour un résumé plus détaillé des enjeux et des faits, voir l'article :
Le point sur la poursuite d'Occupons Québec contre la Ville - Michaël Lessard

Occupons Québec exigera des excuses de Labeaume
- Sophie Gall, dans Le Soleil, 9 mai 2014.

Occupons Québec : la Cour donne en partie raison à un manifestant
- Radio-Canada.ca, 9 mai 2014.

Quelques photos du point de presse - Photo de D-Max 

Activités en continu

Émissions de radio alternatives à Québec

   Il s'agit d'émissions sur les ondes radios communautaires de CKIA (88,3 FM), CKRL (89,1 FM) et CHYZ (94,3 FM).  Nous souhaitons donner plus de visibilité aux émissions radiophoniques indépendantes ayant un caractère engagé ou même progressiste. »»»

Ateliers grands publics - Métiers d’art pour tous/toutes à Québec

Située au cœur du dynamique quartier Saint-Roch, la Maison des métiers d'art de Québec offre des ateliers grand public animés par des artisans-créateurs professionnels, dans un contexte de formation favorisant une pédagogie individualisée.  Les locaux de la MMAQ sont vastes et dotés d'équipements spécialisés.

Plus de 30 ateliers, dont céramique, sculpture, textile, dessin, etc. !

  • NOUVEAU : session hiver 2019 : les inscriptions se font en ligne et les liens sont disponibles sur la page de chaque cours (lien ci-dessus)
  • Les ateliers durent entre 6 et 30 heures et le coût varie entre 100 et 250 $, que vous pouvez payer en deux versements. 
  • Toutes les inscriptions se font en ligne (ne pas confondre avec paiement) dans l'article de l'atelier qui vous intéresse sur le site ici de la MMAQ.  Après avoir complété votre inscription, il vous sera possible de payer tout de suite en ligne ou plus tard (par chèque ou en personne).

Canal Savoir - Tant de choses à découvrir gratuitement

Un grand nombre de vidéos, de qualité, sur divers sujets sont à votre disposition gratuitement sur le site du Canal Savoir.  Les sujets sont variés : divers enjeux démocratiques, environnement, histoire, l'inclusion des personnes différentes, santé, sciences en tout genre, solidarité et coopération internationales, etc.

Le Canal Savoir est un organisme sans but lucratif dédiée à la diffusion et à la vulgarisation des connaissances et de témoigner de l'effervescence des milieux de création du savoir.

Logo de l'émission Planète Terre : un globe terrestre sur un fond de nuages cosmiques bleu vaporeux. Les continents sont blancs.Par exemple, le CESIQ vous recommande l'émission Planète Terre (émission pour mieux comprendre l'actualité internationale avec l'aide d'expert.es du Centre d'études et de recherches internationales de l'Université de Montréal).

Ateliers et services gratuits dans Vanier et Duberger (45ans+)

Logo : dessin d'un phare maritime.À tous les mois, pour les personnes de 45 ans et plus, il y a plusieurs ateliers/rencontres sur divers thèmes organisés par la Fraternité de Vanier, ainsi que des services utiles dont notamment des repas chauds à domicile (! 5.5 $) et un transport pour vos rendez-vous médicaux (il faut contribuer au coût de l'essence seulement) !

Exemples de thèmes des rencontres : les Neurones grises à la Bibliothèque Duberger, la cuisine, les émotions et le rire, etc.

Site ou appelez 418-683-2400 / fraternitedevanier /arobas/ videotron.ca

SPOT : clinique itinérante

Logo: le O et le T ont un rond, comme une tête de personnages. Clinique communautaire de santé et d'enseignement.SPOT est une clinique à l'intention des personnes marginalisées et de celles en situation de vulnérabilité sociosanitaire, non rejointes par l'offre de soins et services, qui en plus d'offrir des soins et services adaptés, permettra de former, dans un contexte de collaboration interdisciplinaire, une relève professionnelle sensibilisée aux enjeux sociaux et aux besoins de santé de cette clientèle.

Elle est le fruit d'une grande collaboration des intervenant-es de terrain, universitaires, étudiant-es et des services de santé de la Capitale.

 www.cliniquespot.org ou 418-803-3398

 

NOUVEAU (2019) point de services dédié à la santé des femmes (incluant trans et queer) à la YWCA Québec tous les jeudis (dès le 7 février), de 12 h 30 à 15 h 30.

Comité CPU3S : un lieu d'entraide et de partage des expériences qui organise des sorties pour tous/toutes. Contact - Simon Vermette : pairaidant /arobas/ cliniquespot.org

Comité SPOT UL (université Laval) : voir leurs activités sur Facebook

Expositions ...

Pour les expositions et les activités artistiques,
nous recommandons l'agenda offert par la Ville de Québec et le média Quoi faire à Quebec

Ou voir notre section Médias alternatifs.