Archives Québec 2001

Mosaïque de 16 photos et images issus de la contestation contre ledit Sommet des Amériques en 2001 à Québec. Il y a deux manif colorées ; trois de clôtures dont la plus visible a un dessin superposé d'oiseaux blancs brisant la clôture ; ainsi que plusieurs petites photos et images représentant l'injustice sociale.

Les peuples des Amériques, à Québec, en avril 2001
mobilisés pour refuser la ZLÉA-ALCA-FTAA !

Archives et témoignages « d'avril 2001 à Québec », c'est-à-dire portant sur les activités populaires et mobilisations contre la ZLÉA et son « Sommet des Amériques »... chansons, déclarations, photos, témoignages, vidéos, etc.
Intro & Comment soumettre du contenu »»»

Affiche ARA-Toronto et de la CLAC en 2001

Dessin sur fonds jaune, une tour à bureau brisé en deux avec des flames. Les fenêtres de la tour à bureau sont des yeux. Une banderole dit: Quebec 20 avril - Carnaval against capitalism - Carnaval contre le capitalism. Protest the FTAA - Non à la ZLÉA. À gauche un dessin étrange avec les mots: 34 Chefs d'États, visitez le zoo de Québec. À droite, deux épées croisées avec les mots: La protesta es fiesta.Voici l'affiche principale utilisée par les individus et groupes membres de la Convergence de luttes anticapitalistes (CLAC).*

Pour en savoir plus sur l'histoire de la CLAC en 2001 :

* Erratum : En fait, cette affiche a été réalisée et payée par le collectif ARA-Toronto, en collaboration avec la CASA (c'est Nicolas «Phébus» qui ait fourni les slogans en français et les traductions). Ce n'était donc pas une affiche de la CLAC, car elle fut utilisée par la mouvance anticapitaliste à travers le Canada et plus encore. 

Il y aurait eu au moins 5 000 copies grand format.

Retour aux Archives Québec 2001

Affiches alter-mondialistes / Alter-Globalization Posters 2001 anti-ZLÉA/FTAA

PDF (complet! / full!) & diaporama

À l’occasion du 10ième anniversaire des manifestations contre la Zone de libre-Échange des Amériques (ZLÉA) au Sommet des Amériques en avril 2001 à Québec, voici une sélection d’affiches revisitant les manifestations la ZLÉA tirées du livre Pour changer le monde : Affiches des mouvements sociaux au Québec (1966-2007) par Jean-Pierre Boyer, Jean Desjardins et David Widgington, édité en 2008 par Lux Éditeur.  Ces affiches proviennent de l’impressionnant corpus de plus de 20 000 archives du Centre de recherche en imagerie populaire (CRIP).

For the 10th anniversary of the April 2001 Summit of the Americas protests in Québec City against the Free Trade Area of the Americas (FTAA), here is a selection of posters related to the FTAA (and other related) protests, taken from the book: Picture This!: Posters of Social Movements in Québec (1966-2007) by Jean-Pierre Boyer, Jean Desjardins and David Widgington. The book was published in 2007 by Cumulus Press.  Each of these posters are archived with over 20,000 others in the impressive collection at the Centre for Research in Popular Imagery (CRIP).

( présentation écrite par / written by burningbillboard.org )

Retour aux Archives Québec 2001

Émission sur le 10e du Sommet des Amériques (CASA. CLAC, ComPop) [audio]

Voix de faits - Édition spéciale «Sommet des Amériques»

photo : de dos des anti-émeutes masqués, devant au loin une foule aux drapeaux rouges, le tout dans un nuage épais de gaz blanc
Écoutez l'audio (MP3) »»»

Émission spéciale pour les 10 ans du Sommet des Amériques. Trois regards anarchistes sur les évènements, leur signification aujourd'hui, par des personnes impliquées à l'époque dans la CASA, la CLAC, la NÉFAC et le ComPop.

Au menu de cette édition spéciale :

  • Entrevue avec Hélène, membre de la CASA
  • Entrevue avec Mathieu, membre de la CLAC
  • Nicolas sur les anars dans le quartier

Voix de faits était l'émission de radio du Collectif anarchiste La Nuit (UCL-Québec) sur les ondes de CKIA.  Cette émission s'est terminée en 2012.

Retour aux Archives Québec 2001

Opération Québec Printemps 2001 (OQP2001) - Principes et info

Logo de la coalition OQP2001 : comme un panneau de signalisation (orange) carrée où un bonhomme et bonfemme jettent les mots ZLÉA et ALÉNA aux poubelles. Les personnages ressemblent à ceux sur des panneaux des signalisation routière.   La coalition Opération Québec Printemps 2001 (OQP2001) avait comme mission :

Coaliser les groupes et individus de la région de Québec voulant combattre la mondialisation néolibérale et guerrière, particulièrement la ZLÉA, et défendre des revendications pour l'instauration d'un nouvel ordre social, politique et économique basé sur la démocratie, la justice, la liberté, la paix et la solidarité.

Le travail se faisait dans quatre comités (Action, Appui, Communication, Formation) et le tout se concertait au sein d'un grand Comité de coordination, où étaient rassemblées les 34 organisations membres (1 personne chacune) ainsi que les 8 personnes déléguées des comités.  Le tout était évidemment sous l'Assemblée générale composée de toutes les personnes impliquées (tout individu ou groupe).  Pour vous donner une échelle de grandeur, imaginez que le Comité Communication, à lui seul, était composé de 8 à 14 personnes par réunion, que le Comité Formation a donné plus de 200 formations et que le Comité Appui a mobilisé un nombre inestimable de bénévoles pour accueillir pendant 3 jours environ 20,000 personnes des Amériques !  Il importe de rappeler que cet accueil, dont l'hébergement et l'aide alimentaire, fut effectué en collaboration directe avec la CASA (Comité d'accueil du Sommet des Amériques, soit un vaste collectif anticapitaliste). 

Voici ses principes :

La coalition OQP2001 exige un autre monde - Revendications

Logo de la coalition OQP2001 : comme un panneau de signalisation (orange) carrée où un bonhomme et bonfemme jettent les mots ZLÉA et ALÉNA aux poubelles. Les personnages ressemblent à ceux sur des panneaux des signalisation routière.Document original des revendications :

document Adobe PDF  NON à la ZLÉA !  La coalition Opération Québec Printemps 2001 exige un autre monde... (Le contenu, dont les revendications, sont retranscrites plus bas.)

Communiqué du 6 avril 2001 :

document Adobe PDF  Non à la ZLÉA ! Oui à un autre Monde !  L'Opération Québec printemps 2001 présente ses revendications

Article du journal Le Soleil, 7 avril 2001 :

Le Sommet des Amériques : des revendications qui ne trouvent pas preneur
- article du journal Le Soleil, samedi 7 avril 2001

Les origines des revendications d'OQP2001 :

Extraits de l'introduction du document des revendications :

(...) Le document que nous présentons ici ne constitue pas un ensemble de clauses qui nous rendraient acceptable le projet de ZLÉA. 

Nous mettons ici en lumière quelques-unes des lacunes graves que nous devons combler afin de rendre possible l'émergence d'un « autre monde » (...)

Pour OQP 2001, elles définissent le minimum sans lequel les États trahissent les droits humains et les peuples.  Il s'agit donc de revendications de base, c'est-à-dire que nous ne saurions accepter rien de moins !  Elles ne définissent pas en elles-mêmes un projet de société, mais se veulent une contribution, bien modeste, à la création de sociétés plus justes et équitables.   

 Quelques mois à peine avant avril 2001, Michaël Lessard a soumis au sein du Comité des communications qu'il faudrait nommer ce que nous voulons en plus de dire non à la ZLÉA.

Michaël explique la petite histoire des revendications comme suit :

Comité d'accueil du Sommet des Amériques (CASA) - Fondation et principes

Image - logo de la Convergence des luttes anticapitalistes: une forme de foule aux poings levés avec un drapeau noir. Sous-titre: CASA - Comité d'accueil du Sommet des Amériques   Le 16 novembre 2000, deux collectifs libertaires de Québec, Émile-Henry et Le Maquis, unissent leurs forces à la toute nouvelle Convergence des luttes anticapitalistes (CLAC) pour une assemblée publique en basse-ville.  L'objet de la réunion ?  Parler du Sommet des Amériques et « revenir à la base ».  C'est que les libertaires sont extrêmement déçu du travail de coalition entre organisations officielles où les appareils contrôlent tout.  Plus de 120 personnes sont venues et 75 se sont montrées intéressées à construire «un groupe de base (composé d'individus et non d'organisations), democratique (avec une assemblée générale souveraine), anticapitaliste (et pas simplement reformiste) et respectant la diversité des tactiques (donc ne dénoncant pas les camarades qui choisissent d'autres moyens d'actions que nous)» (selon le texte de l'appel).  Ce groupe, ce sera le Comité d'accueil du Sommet des Amériques (la fameuse CASA).

- Voix de faits - Extrait de la revue de la décennie, déc. 2009.

Sur la fondation de la CASA, ses buts et ses principes:

Les amères Noëlles: chorale féministe et anti-ZLÉA de Québec (2001)

Logo des Amères Noël : panneau de signalisation orange, « OQP 2001 », 8 femmes allumettes en cercle, têtes vertes et rouges. Derrière, le symbole blanc de la femme.Archive : ce qui suit est une copie de la page Internet des améres Noëlles originale de 2001 qui était hébergée sur le site de la coalition de Québec OQP2001.

Lien vers nos chansons !

Nous avons aussi un CD avec 22 de nos chansons

Ne craignez rien, les amères Noëlle veillent à ce que les esprits ne baignent pas dans la plus totale léthargie.  Avec de doux chants de Noël férocement remaniés, cette chorale féministe (oui oui, j'ai dit féministe) déambulera tous les jours de la semaine précédent la Sainte Nuit dans quelques lieux privilégiés de consommation, pour rappeler à tous et toutes que tout ne baigne malheureusement pas dans l'huile en ce bas monde.  Vous mourrez d'envie de vous joindre à nous ?  Envoyez vos coordonnées à l'adresse électronique suivante : (...), et nous nous empresserons de vous contacter.

- Les amères Noëlle

Face à la mondialisation des marchés
le réveil des citoyens et des citoyennes est nécessaire

Nous sommes tous et toutes à même de constater que l'appauvrissement de la population s'accentue d'année en année et que nos programmes sociaux sont saccagés.

Toronto Video Activist Collective - Quebec City FTAA Protests

From April 18 to 23, 2001, members of the Toronto Video Activist Collective travelled to Quebec City to participate in the protests against the Summit of the Americas and their Free Trade Area of the Americas.

Nous pouvons voir quelques éléments québécois dans la 2e partie...

  • brièvement la vitrine du CMAQ
  • brièvement la chorale Les Amères Noëlles
  • un discours de la CASA et de la CLAC lors d'une marche pour les prisonnier-ières

Retour aux Archives Québec 2001

Le Sommet des Amériques - Au lendemain de Seattle (spécial par Radio-Canada)

Un long mur de police anti-émeute, casque et bouclier, derrière une clôture. Trois jeunes hommes masqués, dont un avec un lance-pierre. Source : La Presse canadienne - Paul Chiasson.

Radio-Canada a produit une page spéciale, dans le cadre de l'émission Tout le monde en parlait.  On y retrouve ici un résumé honnête et bien informé sur les mobilisations à Québec — on y parle d'OQP2001 et de la CASA ; chose extrêmement rare parmi les médias de masse !  Il y a aussi des liens vers des entrevues aux points de vue différents.

Retour aux Archives Québec 2001

10 ans après le « Sommet des Amériques » : les luttes continuent!


Commémorations - 16 avril 2011 - Cliquez ici pour voir les photos »»»

affiche : photo du devant de la Marche des peuples en avril 2001 à Québec - Banderole Alliance continentale. La photo est volontairement pixelisée avec des couleurs saturées; un peu comme un dessin ou une peinture. Le titre de l'événement sur une bande verte au haut, suivi de: Venez célébrer la mobilisation populaire d'avril 2001 à Québec contre la ZLÉA et le « Sommet des Amériques » et les luttes actuelles au Québec et à travers le monde! 10 ans après le Sommet des Amériques :
les luttes continuent !

www.reseauforum.org/10ans

Il s'agit d'un événement tenu le 16 avril 2011 pour commémorer, à Québec, l'histoire de cette mobilisation incroyable en 2001.  La journée débutait par un rassemblement dans le Parc de l'Amérique française où les participant.es firent tomber un faux mur en carton.  Suivi d'un dîner et de 13 ateliers.  Le tout culminait par une soirée de prestations musicales (détails ici »»»).

Twitter : sda10ans | Page Facebook officielle

Retour aux Archives Québec 2001

Articles pour 10e anniversaire: Le mai 68 de Québec / Solidarité sans pareil / Une fête... / L'amour au temps des gaz lacrymogènes

Photo d'une foule, prenant toute l'espace de la rue. Une banderole est lisible: Vive la résistance !Voici quatre articles de journalistes dans le cadre du 10e anniversaire des mobilisations de 2001...  Ils ne sont plus en ligne, mais ils sont reproduits entièrement plus bas »»»

Sommet des Amériques: le mai 68 de Québec

- Valérie Gaudreau, Le Soleil,17 avril 2011.
L'article cite Robert Jasmin d'ATTAC-Québec et Christian Dubois du CMAQ.

(Québec) Dans l'histoire du mouvement altermondialiste, le Sommet des Amériques n'est peut-être pas passé à l'histoire autant que les manifs contre le Sommet de l'Organisation mondiale du com­merce à Seattle en 1999.  Mais pour les militants d'ici, ces trois jours ont galvanisé les troupes et l'onde de choc de ce «Mai 68» de Québec se fait encore sentir.

Sommet des Amériques: solidarité sans pareille

- Frédéric Denoncourt, Le Soleil, 17 avril 2011 (lien mort: article reproduit ci-dessous)

(Québec) Le contexte particulier dans lequel s'est tenu le Sommet des Amériques a fait en sorte que pour la première fois lors de ce genre de rencontre, une partie de la population locale s'est montrée solidaire des manifestants, observe Maxime Fortin, enseignant en science politique au collégial. 

Une fête pour le 10e anniversaire du Sommet des Amériques

- Claude Giguère, Rue Frontenac, 15 avril 2011 (reproduit ci-dessous)

Quand Paul Cargnello et Norman Nawrocki vont monter sur scène à Québec samedi soir pour souligner le dixième anniversaire de la résistance populaire sans précédent vue lors Sommet des Amériques, ces événements marquants seront tous frais à leur mémoire.  Ces deux artistes, et les autres qui vont participer à ce concert commémoratif, ont vécu de près ces quelques jours qui ont marqué leur parcours artistique et militant. 

L'amour au temps des gaz lacrymogènes

- Daphnée Dion-Viens, Le Soleil,17 avril 2011.

(Québec) Alexis, neuf ans, est un enfant du Sommet des Amériques.  Littéralement.  Ses parents, Simon et Geneviève, se sont rencontrés alors qu'ils manifestaient contre la Zone de libre-échange des Amériques (ZLEA) dans les rues de Québec.

Photo : Photothèque Le Soleil, Raynald Lavoie. Le 20 avril, des milliers de manifestants convergeaient vers le «mur de la honte».

Articles reproduits entièrement ici :

Le Sommet des Amériques : des revendications qui ne trouvent pas preneur (article Le Soleil)

Article du journal Le Soleil, Éric Moreault, samedi 7 avril 2001 (A5)

Décidément, les militants prennent l'habitude de frapper un mur...

Cette fois, ce sont deux militants d'OQP 2001 à qui on a refusé l'accès au bureau du Sommet des Amériques. Ils voulaient déposer leur plate-forme de revendications à la suite d'une manifestation pacifique qui réunissait une centaine d'entre eux hier, à place D'Youville.

Michaël Lessard, le coordonnateur des consultations qui ont mené à l'adoption de la plate-forme, et Lisa Goodyer, porte-parole d'Opération Québec printemps 2001, ont posé ce geste symbolique pour illustrer le manque de communication entre la population et ceux qui concoctent la ZLEA derrière des portes closes.  « C'est symptomatique de ce qu'on va vivre au Sommet », a commenté Mme Goodyer.

Le samedi de la matraque prise deux - 1964 puis 2001

... J'invite le ministre Ménard à relire ses propres écrits.  À l'époque, M. Ménard était directeur du journal étudiant de l'Université de Montréal, Le Quartier Latin. Dans un éditorial du 20 octobre 1964, il écrivait que...

Le ministre Serge Ménard prépare le Sommet des Amériques comme si s'était une guerre. Une clôture de 3,8 km encerclera le centre-ville de Québec, et des milliers de policiers (de la GRC, de la Sûreté du Québec, de la Police de Québec et de Ste-Foy et, qui sait, peut-être de l'armée canadienne) seront présents pour contrer toute manifestation durant la fin de semaine du 20 au 22 avril 2001.  La prison de Québec et les hôpitaux de la région seront aussi vidés pour l'occasion. 

Ce climat de paranoïa que prépare le ministre Ménard ne peut nous rappeler que celui qui était présent au Québec dans les années soixante et soixante-dix.  La chasse aux indépendantistes de cette période a cependant été remplacée par la chasse aux antimondialisations et aux méchants anarchistes.

Durant la période des années 60 et 70, nous avons assisté à une répression policière et politique contre tout ce qui s'opposait à l'ordre établi.  Du samedi de la matraque (10 octobre 1964 à Québec) lors de la visite de la reine d'Angleterre à l'adoption du règlement antimanifestation de la Ville de Montréal (règlement 3926), adopté le 12 novembre 1969, le droit de manifester fut durement restreint.  À cette même date, la ville de Montréal décrète alors que « la tenue de toute assemblée, défilé ou attroupement est interdite partout dans le domaine public de la ville de Montréal, en tout temps, pour une période de trente jours se terminant le treizième jour de décembre 1969 ».

Le Gambit du fou (film)

Image conçue pour le site officiel : jeu d'échec rouge et noir ; quelques pions sont avancés. La lettre a du mot gambit est le symbole anarchiste classique. « Un film de Burno Dubuc ».Notre modeste contribution consiste à mettre en ligne au complet le long métrage Le Gambit du fou (2002) un film indépendant à petit budget qui n’a rien à envier aux blockbusters hollywoodiens : avec sa finale apocalyptique faisant appel à 6000 comédiens-policiers et plus de 50 000 figurants-manifestants, il reconstitue le Sommet des Amériques de Québec avec un réalisme troublant…

Mais avant d’aboutir à ce moment mémorable, Le gambit du fou raconte l’histoire de la disparition d’un certain Christian Dubé qui amène son ancien collègue de classe, Yvon D. Ranger, à enquêter dans le milieu militant québécois qu’a fréquenté Christian avant de laisser sa femme sans nouvelles. Yvon voit alors s’effondrer l’édifice de ses certitudes à mesure qu’il découvre l’envers du discours officiel.

Le Gambit du Fou est donc aussi un documentaire sur des entartistes, des intellectuels engagés, des gens qui oeuvrent dans la presse alternative, qui préconisent la désobéissance civile ou l’action directe, et qui tous ont contribués à botter le derrière du personnage principal de cette histoire.  Tout cela, à travers un suspens mélangeant fiction et réalité, partie d’échecs et film policier de série B ! 

Le gambit du fou peut être visionné en 4 parties sur le site de Enfn les vacances,
«le premier téléroman web anarchiste pour toute la famille !».

Autre source : www.legambitdufou.org

Retour aux Archives Québec 2001

Anniversaire du Sommet des Amériques [opinion]

- opinion de Guy Roy (7 avril 2001), Lévis (Québec)

   Beaucoup de monde à qui on en parle ont une anecdote sur le Sommet des Amériques.  À l'occasion de son dixième anniversaire (2011), peu de ses promoteurs n'osent souligner les conséquences de ce fabuleux événement pour tout le Québec et le monde entier. 

On dit que l'histoire est écrite par les vainqueurs.  Doit-on en conclure que l'échec du traité sur la Zone de Libre-Échange des Amériques impose un lourd silence à tous ceux qui s'en sont faits les protagonistes ?  Alors, les vainqueurs, ceux qui ont participé aux différents rassemblements pour contester la ZLÉA, ont bien raison de se réjouir.  Mais qui racontera leur histoire passée désormais au rang du conte populaire ? 

   Pourtant, on continue de chanter de façon outrancière les vertus du libre-échange sur toutes les tribunes.  Et la dernière crise n'a toujours pas été l'occasion d'une autocritique des tenants d'un capitalisme sauvage non encadré et dont la menace ne s'est pas encore estompée.  Ce système économique vacille toujours à cause des soubresauts de la dernière crise.  Et on peut penser qu'elle se serait manifestée sous un jour encore pire si les souverainetés nationales n'avaient pas été proclamées, par les 60,000 manifestant.es, au dessus des fragiles règles qu'elles imposent aux transnationales et au banques milliardaires de la planète. 

Voir les Archives Québec 2001

Encore en 2010, les passions des peuples versus Pettigrew et les hautes études: l'arrogance du Sommet des Amériques 2001 [opinion]

À l'émission radiophonique Retour sur le monde à Radio-Canada (12 mai 2010), quand j'ai entendu Pierre Pettigrew, l'ancien ministre canadien du Commerce extérieur, et Louis Bélanger, professeur à l'Institut québécois des hautes études internationales (Université Laval), nous dire comment les gens n'ont pas saisi les vertus du libre-échange, les passions de 2001, de notre lutte collective, me sont revenues en force.  Leur arrogance, leurs certitudes, où nous ne sommes à leurs yeux que de pauvres ignares hors de leurs clubs sélects.  Sébastien Bouchard, qui milita au sein de la coalition Opération Québec Printemps 2001 (OQP2001) fut aussi invité à cette table ronde.

Ce flashback de leur arrogance de 2001 à 2010 tombe à pic, car je souhaites dénoncer à nouveau leur élitisme au G20/G8 à Toronto en juin 2010.

Permettez-moi ci-dessous, pour réagir à cette pénible entrevue radiophonique, de tenter d'exprimer une partie du sens de notre refus total de leur ZLÉA et de leur mondialisation néolibérale...

- opinion de Michaël Lessard (12 mai 2010 à Québec), membre jadis d'OQP2001 et responsable des communications [2003-2017] du Réseau du Forum social de Québec Chaudière-Appalaches.

Pas contre la mondialisation, mais pour le projet altermondialiste [opinion]

Opinion de Renaud Blais (2 mars 2006 à Québec) en réaction au texte de Normand Lester, qui sous estime énormément l’importance de la mouvance altermondialiste*

Je suis altermondialiste parce que je dois à mes fils l'espoir.  Je suis altermondialiste et réaliste parce que l'utopie de faire autrement sera peut-être le réalisme de demain.

Ce qu’il reste du Sommet des Amériques [opinion]

Opinion de Sébastien Bouchard (avril 2006 à Québec), ex-coordonnateur de la coalition Opération Québec Printemps 2001 (OQP2001).

Cinq ans après, voici un bref retour sur ce qu’a été la mobilisation autour du Sommet des Amériques et ses impacts à court et moyen terme.

Notons d’abord que la vaste campagne d’opposition au Sommet des Amériques s’est déroulée dans un contexte d’approfondissement des politiques néolibérales doublé d’une croissance des luttes sociales.  Cette mobilisation est une suite directe des manifestations de Seattle qui ont permis de faire dérailler les négociations de l’OMC.  C’est aussi la suite de la Marche mondiale des femmes, événement unique qui a fait le tour de la planète et dont l’origine est québécoise.