Université Laval: la Ligue des droits et libertés dénonce l'injonction limitant le droit de manifester

Une intervention disproportionnée qui porte atteinte au droit de manifester

Ce 13 mars 2017, le Syndicat des employés de l'Université Laval (SEUL) a tenu une manifestation devant la résidence du recteur Denis Brière, sur Grande Allée, étant donné qu'une injonction limite leur droit de manifester sur le campus.  Les 1900 membres de ce syndicat des employé.es de soutien sont en grève continue depuis le 21 février 2107.  « On n'a pas d'autres options que d'aller à un endroit où on a le droit.  Or, la résidence du recteur est sur Grande Allée, qui est un endroit idéal pour faire une manifestation », explique le conseiller syndical cité par Radio-Canada.

La Ligue des droits et libertés, section de Québec a dénoncé la portée excessive de l'injonction imposée au Syndicat des employées et des employés de l'Université Laval (SEUL) par un communiqué de presse lancé le 10 février dernier.  Elle juge que « cette injonction confirme malheureusement une tendance visible à tous les niveaux de la société québécoise qui musèle les mouvements de contestation en limitant leur champ d'action et en judiciarisant les conflits ».

Le droit de manifester est un droit fondamental protégé par les libertés d'expression et d'association, libertés protégées par les chartes canadienne et québécoise.  Il ne peut donc pas être limité, sauf de manière exceptionnelle et de la manière la moins attentatoire possible.  Or, la Ligue estime que l'injonction limite sévèrement la portée du message du SEUL en diminuant l'efficacité de leur moyen de pression ce qui affecte leur rapport de force.  « Il s'agit d'une limitation abusive du droit de manifester, considérant que les menaces sécuritaires alléguées sont minimes ».

Une injonction qui, non seulement, impose un lieu pour manifester, mais qui limite le nombre de personnes pouvant y participer dépasse de loin toute proportionnalité.  Si l'enjeu était de permettre l'accès au campus et à ses pavillons, il fallait se limiter à cet aspect.  Cependant, par sa décision, le juge a fait pencher la balance du jeu démocratique en faveur de l'employeur.

La Ligue estime que ce jugement permet à l'administration universitaire de prétendre assurer la liberté de manifester et la sécurité, « mais dans l'indifférence générale où les gens sont bien cachés dans leur petit Guantanamo », en faisant référence aux espaces exclusifs où sont permis les manifestations.  Se faisant, l'université vient restreindre divers moyens de pression, c'est-à-dire des manifestations qui seraient plus dérangeantes ou qui limiteraient la circulation dans les pavillons (voir article de Radio-Canada).

La LDL section Québec a déclaré qu'elle lancera bientôt une campagne qui remettra en question les limites abusives au droit de manifester.

Autres nouvelles - Recours à des briseurs de grève

Le 2 mars 2017, le SEUL a demandé une injonction provisoire pour faire cesser le recours à des briseurs de grève.  Selon le juge, l'utilisation de nouvelles personnes temporaires, notamment au PEPS, « ne contrevient pas au Code du travail ».  Le juge soutient que le syndicat n'a pas « établi de façon prépondérante qu'il y a apparence que l'Université utilise illégalement les services » des salariés qu'elle désigne comme étant des « agents contractuels » et des « auxiliaires d'enseignement ».

Activités en continu

Activités estivales en continu à Québec

Trois photos larges : une centaine de gens font des exercices sur des petits tapis devant L'Îlot des Palais ; des gens entre 20 et 30 ans fêtent au soleil sur Le SPOT ; une jeune femme anime une visite guidée pour une dizaine de petits enfants sur du gazon très vert et de la forêt derrière.Visites guidées du parc de la Falaise et de la chute Kabir Kouba

  • en apprendre plus sur l'histoire, la faune, la géologie du site. Jusqu'au 25 août 2017.
  • Il faut réserver : 418-842-0077 / www.chutekabirkouba.com

GéoRallyes avec GPS (châteaux, prisons, Nouvelle-France, art public, dégustation), etc.
& Parcours urbain archéologique du Vieux-Québec

Places éphémères et autres lieux animés !

  • La Marina Saint-Roch : située en bordure de la rivière Saint-Charles (carte), la marina offre plusieurs services et activités.  C'est un grand projet collaboratif porté par des acteurs du milieu.  Vélo-cuisine et activités variées: voir la Page Facebook »»»
  • L'Éphémère de Saint-Roch : des activités tout l'été près du 130 bl. Charest Est (carte), châpeauté par l'organisme PECH. Les info sont ici »»»
  • Espace Parvis (500, 8 Avenue / Église Saint-Charles de Limoilou: carte) : plusieurs activités à l'invitation d'Espace d'initiatives : site »»» | Page Facebook »»»
  • Le SPOT (devant L'Îlot des Palais: carte) : plusieurs prestations: site »»»
  • Place éphémère Jacques-Cartier : reliée à la Bibliothèque Gabrielle-Roy par une estrade (carte), il s'agit surtout d'un endroit pour relaxer au soleil. Brevages parfois offerts.
  • Place Maizeret : espaces pour les enfants, scène couverte abritant un piano, bacs pour le jardinage, mobilier et tables à pique-nique.  Des activités variées dont des performances d'artistes, cours de yoga, etc. 
    - 1895 chemin de la Canardière, non loin de l'hôpital (carte). Page Facebook »»»

Liste complète des places (12 autres) reconnues par la Ville »»»

Pour voir plus d'activités ludiques : MonQuartier.Quebec | Quoi faire à Québec

Place L'Éphémère de Saint-Roch: activités tout l'été

Logo sur fond verte pomme : l'apostrophoe et les accents du nom L'Éphémère sont colorés.  Grandes lettres blanches et minces. Active et ouverte
jusqu'au 16 août 2017

Tout près du 130 boul. Charest Est (carte)

L'Éphémère, la place publique incontournable en plein cœur du quartier Saint-Roch !  Un lieu de rencontres et d'échanges qui rassemblera des gens de différents horizons...

Même chose, mais c'est la grille du 31 juillet au 16 août 2017.

L'organisme PECH, avec la collaboration des organismes du quartier St-Roch, y offrira une programmation riche, diversifiée et gratuites pour tous/toutes pendant les huit semaines d'ouverture de L'Éphémère.  Les visiteur.es auront accès à des ateliers artistiques et culturels, de jardinage, des activités sportives et axées sur le bien-être et la santé.  Des événements à caractère festifs s'ajouteront.  S'ajouteront la diffusion de films en plein air et l'accès wi-fi gratuit.

Info - Mélanie Pelletier : 418-523-2820 / melanie.pelletier /arobas/ infopech.org

SPOT : clinique itinérante

Logo: le O et le T ont un rond, comme une tête de personnages. Clinique communautaire de santé et d'enseignement.SPOT est une clinique à l'intention des personnes marginalisées et de celles en situation de vulnérabilité sociosanitaire, non rejointes par l'offre de soins et services, qui en plus d'offrir des soins et services adaptés, permettra de former, dans un contexte de collaboration interdisciplinaire, une relève professionnelle sensibilisée aux enjeux sociaux et aux besoins de santé de cette clientèle.

Elle est le fruit d'une grande collaboration des intervenant-es de terrain, universitaires, étudiant-es et des services de santé de la Capitale.

 www.cliniquespot.org ou 418-803-3398

Expositions ...

Pour les expositions et les activités artistiques,
nous recommandons le média Quoi faire à Quebec

Ou voir notre section sur les autres médias alternatifs.