Le ministre Blais déteste-t-il la défense des droits?

Logo de la campagne : trois petits bonshommes allumettes tiennent une grand porte-voix rouge sur lequel il est écrit : communautaire.  Engagez-vous pour le ... Autonomie - Reconnaissance - Financement.Neuf ans !  Dans quelques jours, ça fera neuf ans que les quelque 300 groupes de défense des droits du Québec n'auront eu droit à aucune majoration ni indexation de leur financement.  Pendant cette période, l'indice des prix à la consommation a progressé de près de 13 %.  Ce recul dans le financement se traduit par des fermetures, des coupures de services, des mises à pied, etc.  Après neuf ans, il n'y a plus grand-chose à couper dans un budget de quelques dizaines de milliers de dollars par année.  La ligne de téléphone ?  Le souper de Noël ? 

Après neuf ans d'ignorance et de mépris de la part du gouvernement, le message est on ne peut plus clair : comme la majorité de ses prédécesseurs, le ministre Blais n'apprécie pas le travail accompli par les groupes de défense de droits.  Est-ce qu'on s'en étonne ?  Non !  Les groupes de défense des droits ne sont pas financés pour se faire aimer par le gouvernement ou pour plaire à François Blais.  Ils sont financés pour protéger la population contre les abus du système, pour aider les Québécois et les Québécoises de toutes origines et situations sociales à faire valoir leurs droits dans notre société. 

Alors quand les décisions du gouvernement nuisent aux conditions de vie de la population, évidemment, les groupes de défense des droits sont les premiers dans la rue et dans les médias pour dénoncer les injustices.  C'est notre travail de le faire, que ça plaise ou non au ministre Blais. 

Si les groupes de défense des droits n'obtiennent pas un meilleur financement, certains couperont des services, d'autres devront se résoudre à fermer boutique.  C'est à se demander si ce n'est pas là l'objectif du ministre, fermer les groupes qui le critiquent.

- Lettre ouverte par Vania Wright-Larin, du Regroupement d'éducation populaire en action communautaire des régions de Québec et Chaudière-Appalaches, le 20 décembre 2016, publiée dans le journal Le Devoir.

Sites : campagne de photos Les droits ça se défend | www.defensedesdroits.com

Activités en continu

Les enfants du monde - Exposition photo à Québec

Belle photo d'un enfant, portant un nez rouge de clown, et jouant avec une marionnette fabriquée à la main. Le sol est de terre glaise. L’enfant porte une tuque rayée noire/blanche et un grand manteau d’hiver bleu-mauve (donc probablement dans une région montagneuse de l’Amérique du Sud).12 au 20 novembre 2017

Exposition de photos prises par des stagiaires dans le cadre de leur stage de coopération internationale ou des volontaires de L'AMIE (Aide internationale à l'enfance, basé à Québec) qui ont pour but de sensibiliser la population québécoise aux droits des enfants.  Venez découvrir les nouvelles photos
qui se sont ajoutées à la collection au cours des derniers mois !

Gratuit | Info (AMIE) : Page Facebook ou Marjolaine Raby au 418-653-2409 poste 230

Dans le cadre des
Journées québécoises de la solidarité internationale (JQSI)

Ateliers et services gratuits dans Vanier et Duberger (45ans+)

Logo : dessin d'un phare maritime.À tous les mois, pour les personnes de 45 ans et plus, il y a plusieurs ateliers/rencontres sur divers thèmes organisés par la Fraternité de Vanier, ainsi que des services utiles dont notamment des repas chauds à domicile (! 5.5 $) et un transport pour vos rendez-vous médicaux (il faut contribuer au coût de l'essence seulement) !

Exemples de thèmes des rencontres : les Neurones grises à la Bibliothèque Duberger, la cuisine, les émotions et le rire, etc.

Site ou appelez 418-683-2400 / fraternitedevanier /arobas/ videotron.ca

Les Merveilleuses têtes heureuses

Logo: quatre masques de théâtre forment un cercle avec des triangles courbés jaunes et bleus. Masques triste, souriant, perplexe et un sans yeux.Créé en 2008, la Troupe École de Théâtre Les Merveilleuses Têtes Heureuses est un organisme communautaire à but non lucratif non subventionné, géré, entre autres, par et pour des personnes vivant ou ayant vécu un trouble mental dans une perspective de gestion participative et dans une vision d'appropriation du pouvoir d'agir.  Elle a pour mission de sensibiliser la population, mais également de promouvoir l'art dramatique comme outil d'intervention sociale en créant un milieu propice à la création et à l'émencipation. Dans le cadre du programme « Services de formation à l'intégration sociale », en partenariat avec le Centre Louis-Jolliet de la Commission scolaire de la Capitale et de l'Alliance des Groupes d'Intervention pour le Rétablissement en santé mentale (AGIR), la troupe en plus de sa programmation régulière travaille en partenariat avec les organismes intéressés par ses services. À travers le théâtre, les participant.es développent des habiletés personnelles et sociales qui facilitent leur rétablissement en société.
Activités et horaires 2017-2018 document Adobe PDF
Voir aussi la Page Facebook

Les ateliers sont ouverts à tous/toutes. 
Les ateliers débutent le 18 septembre 2017, mais vous pouvez rejoindre le groupe plus tard.

Information - Inscription : 418-525-6187 poste 225
435 rue Du Roi, Québec, QC G1K 2X1 | Site

Émissions de radio alternatives à Québec

Automne: mise à jour d'octobre 2017 !  Les émissions de CKIA (88,3 FM) ont été intégrées. Il peut manquer pour le moment certaines émissions d'intérêt public de CKRL (89,1 FM) et CHYZ (94,3 FM).

Il s'agit d'émissions sur les ondes radios communautaires de CKIA (88,3 FM), CKRl (89,1 FM) et CHYZ (94,3 FM).  Nous souhaitons donner plus de la visibilité à des émissions radiophoniques indépendantes ayant un caractère engagé ou même progressiste. »»»

SPOT : clinique itinérante

Logo: le O et le T ont un rond, comme une tête de personnages. Clinique communautaire de santé et d'enseignement.SPOT est une clinique à l'intention des personnes marginalisées et de celles en situation de vulnérabilité sociosanitaire, non rejointes par l'offre de soins et services, qui en plus d'offrir des soins et services adaptés, permettra de former, dans un contexte de collaboration interdisciplinaire, une relève professionnelle sensibilisée aux enjeux sociaux et aux besoins de santé de cette clientèle.

Elle est le fruit d'une grande collaboration des intervenant-es de terrain, universitaires, étudiant-es et des services de santé de la Capitale.

 www.cliniquespot.org ou 418-803-3398

 

Comité CPU3S : un lieu d'entraide et de partage des expériences qui organise des sorties pour tous/toutes.  Prochaine rencontre : mardi 8 novembre, à 11 h,
salle 106 à PECH-Sherpa (130 boul. Charest Est).
Contact - Simon Vermette : pairaidant /arobas/ cliniquespot.org

Expositions ...

Pour les expositions et les activités artistiques,
nous recommandons le média Quoi faire à Quebec

Ou voir notre section sur les autres médias alternatifs.